Medicalorama votre site santé
>> Accueil
  >> Inscrivez-vous à la Newsletter
SANTE Sante GROSSESSE Grossesse THERAPIES Thérapies MEDICAMENTS Médicaments NUTRITION Nutrition PSYCHO Psycho COUPLES Séxualite couples SPORT Sport BOUTIQUES Boutiques santé FORUM
Rubriques santé
Addictologies

Allergies

Analyses

Couples

Encyclopédie

Esthétique

Fiches santé

Forum

Grossesse

Guide médical du voyageur

Kesako

Médicaments

Nutrition

Psychologie

Sport

Symptomes

Tests santé

Thérapies alternatives

Urgences

Vos droits

Votre santé



Rechercher un médecin



Désensibilisation : pour en finir avec les allergies

Désensibilisation : pour en finir avec les allergies

L’allergique passe son temps à éviter l’agent déclencheur que ce soit abeille, araignée, pollen… Et s’il ne peut l’esquiver, il se retrouve sous traitement antiallergique. La désensibilisation ouvre de nouveaux horizons.

Désensibilisation : pour en finir avec les allergies

La désensibilisation est un traitement médical qui se propose de diminuer voire de supprimer certaines allergies. Voici quelques explications.

Qu’est-ce que l’allergie ?

L’allergie concerne des individus ayant une hypersensibilité à une substance allergène. En temps normal, un individu ne génère pas une réaction immunitaire. Mais chez certaines personnes dites atopiques, l’allergène est considéré à tort par l’organisme comme un antigène dangereux et se met à produire en grande quantité des anticorps. Il s’agit d’une réaction exagérée du corps qui peut lui être néfaste. C’est ce qu’on appelle l’hypersensibilité ou la réaction allergique.

Qu’est ce que la désensibilisation ?

Le principe de la désensibilisation ou immunothérapie spécifique, est d’accoutumer petit à petit l’organisme à un allergène. Il est mis en contact avec des doses infimes de l’allergène progressivement augmentées. Le corps, en s’y habituant  réduit ses réactions d’hypersensibilité voire ne les produit plus du tout.

Comment cela fonctionne ?

Il faut en premier lieu déterminer la cause exacte de l’allergie. Une fois l’allergène isolé, l’allergologue entamera la phase initiale du traitement. Il administrera de minuscules quantités de la substance allergisante au patient. Très lentement, les doses seront augmentées en fonction des réactions de l’individu jusqu’à ce qu’on appelle le « seuil de tolérance ».
Il s’agit de la quantité maximale que le corps peut supporter. Puis vient la phase d’entretien : elle consiste en une administration beaucoup plus espacée de la quantité maximale supportée de l’allergène.

Comment est administrée la substance allergisante ?

Deux techniques sont couramment employées aujourd’hui. La première est l’injection. Elle ne se pratique qu’au cabinet de l’allergologue et s’étale sur 13 à 14 semaines. Aujourd’hui, il est possible de recourir à l’administration sublinguale. Le patient dépose lui-même une goutte de l’allergène sous sa langue. Cette technique s’échelonne sur 13 à 14 jours.
 
Les deux modes d’administration sont aussi efficaces l’un que l’autre. Chacun a ses contraintes. L’injection nécessite de se rendre chez le médecin et d’attendre environ une heure à deux heures après l’administration. L’allergologue peut ainsi surveiller son patient et prendre en charge une éventuelle réaction allergique toujours possible. Quant au traitement sublingual, il demande une implication du patient qui doit absolument prendre à jeun l’allergène tous les matins. Dans les deux cas, la phase d’entretien est la même. Elle doit durer de 3 à 5 ans.

Pourquoi la période d’entretien dure-t-elle aussi longtemps ?

Avec la période initiale du traitement, l’organisme s’est peu à peu accoutumé à l’allergène. Il ne déclenche donc plus de réaction exagérée à son contact. Cependant, la sensibilité était emprunte dans son système immunitaire. Les anticorps existent encore en grand nombre contre la substance. Ainsi, si la phase d’entretien n’est pas effectuée, il est probable que le corps recommence ses réactions allergiques. 75% des individus ayant arrêté leur phase d’entretien avant 3 ans retrouvent leur allergie comme à son origine. Il est donc indispensable de bien suivre le traitement et de suivre les conseils du médecin.

Qui est responsable d’un tel traitement ?

L’allergologue est le médecin spécialiste de l’allergie et de la désensibilisation. C’est lui qui déterminera la possibilité de recourir ou non à un traitement de désensibilisation et qui suivra son évolution. Il est donc impératif d’appliquer tous ses conseils et de le contacter au moindre phénomène anormal.

Qui peut recourir à une désensibilisation ?

Bien qu’il ne s’agisse pas d’un traitement anodin, toute personne allergique peut faire appel à un allergologue pour une désensibilisation. Les enfants peuvent en bénéficier à partir de 5 ans. Ainsi, tout type d’allergène peut faire l’objet d’une désensibilisation : venins d’hyménoptères, acariens, pollen, etc. Cependant, les patients doivent toujours appliquer à la lettre les prescriptions du médecin surtout dans le cadre d’un traitement sublingual.

Est-il possible de se faire désensibiliser pour plusieurs allergènes ?

Techniquement, la désensibilisation à plusieurs agents allergisants est possible. Cependant, le corps devant apprendre comment réagir à une substance qu’il considérait jusqu’alors très dangereuse, est particulièrement « susceptible » dans le cadre d’une désensibilisation. Mieux vaut alors se concentrer sur un seul allergène. Les chances de réussite seront beaucoup plus importantes. En outre, il faut savoir que la désensibilisation est plus efficace en ce qui concerne des allergies qui se sont déclarées de manière récente.

Quels peuvent être les effets secondaires ?

L’organisme étant exposé, même à faible dose, à une substance allergène, les effets secondaires sont d’ordre allergique. Mais ils ne sont rien en comparaison de ce que furent les manifestations allergiques avant le traitement. Elles se cantonnent généralement à la zone d’administration de l’allergène : au niveau de l’injection ou de la langue. Ce peuvent être des petites réactions cutanées avec démangeaisons et picotements. Parfois, des douleurs abdominales peuvent survenir. Pour toute réaction anormalement forte, le patient doit immédiatement consulter son allergologue.

Y a-t-il un danger ?

Pendant longtemps, les ennemis de la désensibilisation la dénonçaient comme pouvant provoquer de graves conséquences et même la mort. Cependant, les recherches et les progrès dans ce domaine sont immenses depuis quelques années.

S’il existait des risques, ils sont aujourd’hui dépassés. La désensibilisation est presque toujours efficace et ses effets secondaires sont minimes. Ils ne se produisent d’ailleurs que dans certains cas.

La désensibilisation est aujourd’hui l’alternative sine qua non de tous les grands allergiques. Elle est très efficace et les cas de récidive sont rares. Mais il faut pour cela être très consciencieux en suivant parfaitement tous les conseils de son allergologue.

Sophie Noachovitch

Nos autres articles sur les allergies :

Allergies de la peau (comsétiques...)
Allergies au latex
Allergies respiratoires
Rhinite allergique ou rhume des foins
Allergies alimentaires


02-05-2008



Santé - Grossesse - Couples - Sport
Nutrition - Esthétique - Addictologie...

Autres articles

  Mieux connaître les allergies respiratoires
Allergies alimentaires : solutions pour les éviter ?
Désensibilisation : pour en finir avec les allergies
Vaincre une allergie aux piqûres d’insectes
Cosmétiques : attention aux allergies de la peau !
La rhinite allergique
Les allergies au latex
 
PUBLICITE
Accueil | Qui sommes nous ? | Charte déontologique | Partenaires | Contactez-nous | Mentions légales | Plan du site

Addictologie | Allergies | Analyses | Couples & sexualité | Droit & santé | Encyclopédie | Esthétique | Fiches santé | Forum santé
Glossaire | Grossesse | Médicaments | Nutrition | Psychologie | Sport | Tests santé | Santé

TOUTES LES INFORMATIONS CONTENUES DANS CE SITE SONT INFORMATIVES. EN AUCUN CAS ELLES NE REMPLACENT UNE CONSULTATION CHEZ VOTRE MEDECIN
Réalisation Profileo Medicalorama