Medicalorama votre site santé
>> Accueil
  >> Inscrivez-vous à la Newsletter
SANTE Sante GROSSESSE Grossesse THERAPIES Thérapies MEDICAMENTS Médicaments NUTRITION Nutrition PSYCHO Psycho COUPLES Séxualite couples SPORT Sport BOUTIQUES Boutiques santé FORUM

Adultes
Adolescents

Adultes

Seniors

Rubriques santé
Addictologies

Allergies

Analyses

Couples

Encyclopédie

Esthétique

Fiches santé

Forum

Grossesse

Guide médical du voyageur

Kesako

Médicaments

Nutrition

Psychologie

Sport

Symptomes

Tests santé

Thérapies alternatives

Urgences

Vos droits

Votre santé



Rechercher un médecin



La dépendance affective ou la faim de l’autre

La dépendance affective ou la faim de l’autre

Dans le choix de nos partenaires, nous sommes, pour la plupart, conditionnés par nos expériences affectives de l’enfance et nous construisons nos liens en fonction des modèles parentaux qui serviront de support à nos croyances.

La dépendance affective ou la faim de l’autre

Nous pouvons soit les reproduire à l’identique, soit les idéaliser, les fantasmer, ou encore, à défaut de références suffisamment satisfaisantes, nous inventer une nouvelle stratégie relationnelle, à l’opposé de celle connue. Il nous faut, dans ce contexte, dépenser une grande énergie créative et psychique pour innover et nous construire nos propres modèles.

Si dans l’enfance, nous avons manqué d’attention ou de tendresse, nous chercherons à combler les béances, croyant à tort que l’amour sera la solution à tout.
Certains, pour se remplir de mots ou de gestes d’attention qui ont manqué, d’autres pour perpétuer une relation hyperprotectrice, se servent d’un compagnon, d’un ami, ou encore d’un enfant.

Face à l’intensité de leurs propres besoins à combler, ils se nourrissent d’autrui, persuadés que l’amour donné ou la reconnaissance demandée apaisera leurs manques.

Karine, se plaint de la distance de son compagnon. « Ce qui m’effraie le plus dit-elle, c’est de constater qu’il est si différent et si peu fusionnel, j’aimerais tant qu’il puisse tout faire avec moi». Sa grande frustration l’amène à trouve refuge dans la nourriture.

N’ayant pu dans l’enfance développer la capacité à explorer de nouveaux horizons, ou découvrir d’autres manières de penser, s’en enrichir et s’en divertir, certains craignent de s’aventurer sur le territoire de l’autre. La relation doit à tout prix être fusionnelle, l’autre être identique à soi, épouser nos pensées, nos désirs, être une projection de soi.

Si l’autre devient l’unique objet de sécurité auquel on se raccroche, la relation devient très vite étouffante, voire aliénante, l’envahissement affectif trop prégnant, surtout si l’on cherche à se fondre dans le désir de l’autre, à épouser sa personnalité, de peur d’être abandonné.

Mathieu est timide et complexé. Son épouse se charge de tout, contrôle tout, et l’étouffe d’amour et de nourriture. De peur d’être rejeté ou moins aimé, il n’ose pas refuser. Zoé, son épouse est une femme anxieuse qui, depuis l’enfance, devait tout prendre en charge.


La dépendance affective ou la faim de l’autre - suite...

05-04-2010



Santé - Grossesse - Couples - Sport
Nutrition - Esthétique - Addictologie...

Autres articles

  Contraception : laquelle vous correspond ?
Comment surmonter une rupture ?
Le point sur le Viagra
La dépendance affective ou la faim de l’autre
Les infections sexuellement transmissibles
Gonfler le point G !
Courbure de la verge : les solutions
Le tantrisme, redécouvrir le corps et la sexualité
PACS : pour qui et pourquoi ?
Renaître au désir Par Michèle Freud
 
PUBLICITE
Accueil | Qui sommes nous ? | Charte déontologique | Partenaires | Contactez-nous | Mentions légales | Plan du site

Addictologie | Allergies | Analyses | Couples & sexualité | Droit & santé | Encyclopédie | Esthétique | Fiches santé | Forum santé
Glossaire | Grossesse | Médicaments | Nutrition | Psychologie | Sport | Tests santé | Santé

TOUTES LES INFORMATIONS CONTENUES DANS CE SITE SONT INFORMATIVES. EN AUCUN CAS ELLES NE REMPLACENT UNE CONSULTATION CHEZ VOTRE MEDECIN
Réalisation Profileo Medicalorama