Medicalorama votre site santé
>> Accueil
  >> Inscrivez-vous à la Newsletter
SANTE Sante GROSSESSE Grossesse THERAPIES Thérapies MEDICAMENTS Médicaments NUTRITION Nutrition PSYCHO Psycho COUPLES Séxualite couples SPORT Sport BOUTIQUES Boutiques santé FORUM
Rubriques santé
Addictologies

Allergies

Analyses

Couples

Encyclopédie

Esthétique

Fiches santé

Forum

Grossesse

Guide médical du voyageur

Kesako

Médicaments

Nutrition

Psychologie

Sport

Symptomes

Tests santé

Thérapies alternatives

Urgences

Vos droits

Votre santé



Rechercher un médecin



Erotomanie : quand l’amour tourne à l’obsession

Erotomanie : quand l’amour tourne à l’obsession

Tomber amoureux est quelque chose de formidable, si ça fonctionne avec l’être aimé, c’est le bonheur assuré. Si ça ne colle pas, tant pis, c’est que ce n’était pas le bon. Cependant, chez certaines personnes, cet amour peut devenir une réelle obsession qui se met à occuper toute leur vie et vient même à envahir celle de l’être aimé.

Erotomanie : quand l’amour tourne à l’obsession






















Chercher à tous prix à voir celui qu’on aime, l’appeler sans arrêt, lui envoyer des lettres, le suivre… telles sont les manifestations de l’érotomanie. Eclaircissement sur cette maladie d’amour.

Erotomanie ou croire en un amour imaginaire

L’érotomanie est l’illusion délirante d’être aimé par un individu ayant généralement un statut social ou intellectuel supérieur. Cette pathologie s’inscrit dans la longue durée. Ce sont généralement les acteurs, les chanteurs, les avocats ou les médecins qui en sont l’objet. L’érotomane fait alors tout pour le voir et rester en contact avec lui. Pour cela, tous les moyens sont bons : lettres, téléphone si il ou elle parvient à l’obtenir. L’érotomane peut l’attendre tous les jours devant son domicile ou son lieu de travail. Même lorsque l’être aimé l’a repoussée, elle est persuadée qu’il n’a pas la possibilité de l’aimer en public, que son emploi l’en empêche. Tout son entourage l’aiderait alors à cacher cette idylle.

Les psychiatres envisagent 4 stades à cette maladie : espoir, dépit, rancune et agression. En effet, après nombre de refus répétés, l’érotomane finit par se rendre compte qu’elle est repoussée. Elle finit par en concevoir une haine parfois aussi grande que son amour. Elle peut chercher à se venger et en venir à agresser l’objet de son obsession. Mais bien plus souvent, la blessure éprouvée lors du rejet, induit l’érotomane à retourner sa colère contre elle-même. Certaines en arrivent au suicide.
 
Les médecins trouvent généralement l’origine d’un tel trouble dans l’enfance de l’érotomane. Ce sont le plus souvent des femmes et les spécialistes l’expliquent par le fait qu’elles souffriraient d’un manque affectif de la part d’un père absent. Cependant, pour nombre d’entre elles, il semblerait qu’elles rechercheraient la facette féminine de l’être aimé. Le manque affectif serait alors pour celles-ci d’origine maternel.

Soigner l’érotomane

Le seul moyen de sortir l’érotomane de son obsession  est le suivi psychologique. L’hospitalisation est parfois nécessaire. Elle sera soignée par le dialogue avec un psychiatre mais aussi par un traitement médicamenteux. L’hôpital fait généralement attention à ce que la malade soit entourée d’une équipe de soignants : il faut absolument éviter que l’érotomane retourne son obsession amoureuse envers le psychiatre.

Cependant, il faut noter que les structures psychiatriques actuelles ne permettent pas l’hospitalisation de longue durée que nécessite l’érotomane. Le traitement médicamenteux est alors plus lourd. Mais quel que soit le type de soins, les femmes (ou les hommes) atteints d’érotomanie guérissent généralement totalement de leur obsession.

L’érotomanie est une maladie psychiatrique aux allures romantiques lorsqu’elle est observée de l’extérieur. Cependant, elle devient un véritable obstacle à la vie de celui qui en est l’objet, mais surtout de celle qui la subit. Sa vie est entièrement tournée vers l’être aimé et ne parvient pas à s’en sortir. Un suivi psychiatrique important est nécessaire pour la guérir totalement et l’aider à retrouver une vision normale de celui qu’elle aime.

Sophie Noachovitch
(Validé par le Dr Frédéric Amarger)


03-05-2008



Santé - Grossesse - Couples - Sport
Nutrition - Esthétique - Addictologie...

Autres articles

  Votre signe du zodiaque peut réellement influer sur votre santé (ou presque)
Relation mère – fille : comment se placer l’une par rapport à l’autre ?
Oser s'affirmer Par Michèle Freud
Mythomanie : quand mentir devient maladif
La dépendance amoureuse
La peau dans tous ses états par Michèle Freud
Apprenons à être optimiste par Michèle Freud
50 ans, le plus bel âge de la femme ? Par Michèle Freud
C'est décidé, j'arrête de fumer ! Par Michèle Freud
Procrastination : l’art de tout remettre au lendemain
 
PUBLICITE
Accueil | Qui sommes nous ? | Charte déontologique | Partenaires | Contactez-nous | Mentions légales | Plan du site

Addictologie | Allergies | Analyses | Couples & sexualité | Droit & santé | Encyclopédie | Esthétique | Fiches santé | Forum santé
Glossaire | Grossesse | Médicaments | Nutrition | Psychologie | Sport | Tests santé | Santé

TOUTES LES INFORMATIONS CONTENUES DANS CE SITE SONT INFORMATIVES. EN AUCUN CAS ELLES NE REMPLACENT UNE CONSULTATION CHEZ VOTRE MEDECIN
Réalisation Profileo Medicalorama