Medicalorama votre site santé
>> Accueil
  >> Inscrivez-vous à la Newsletter
SANTE Sante GROSSESSE Grossesse THERAPIES Thérapies MEDICAMENTS Médicaments NUTRITION Nutrition PSYCHO Psycho COUPLES Séxualite couples SPORT Sport BOUTIQUES Boutiques santé FORUM

Adolescent
Bébé

Enfant

Adolescent

Homme

Femme

Senior

Rubriques santé
Addictologies

Allergies

Analyses

Couples

Encyclopédie

Esthétique

Fiches santé

Forum

Grossesse

Guide médical du voyageur

Kesako

Médicaments

Nutrition

Psychologie

Sport

Symptomes

Tests santé

Thérapies alternatives

Urgences

Vos droits

Votre santé



Rechercher un médecin



Comment éviter une intoxication alimentaire ?

Comment éviter une intoxication alimentaire ?

Les cas d’intoxications alimentaires sont actuellement mis en exergue dans l’actualité. Pourtant, cette pathologie est assez courante. Dans de rares cas, peuvent survenir des décès. Comment éviter cela ? Quelles précautions faut-il prendre ?


Comment éviter une intoxication alimentaire ?


Les toxi-infections alimentaires ou couramment appelées intoxications alimentaires sont estimées à plus de 200 000 cas par an en France, selon les dernières études statistiques. Environ 10%  des patients sont hospitalisés et on estime le nombre de décès à moins de 1000 par an. Les décès décrits récemment dans l’actualité ne sont pas si rares que cela mais la jeunesse des patients décédés interpelle.

Quels sont les causes d’intoxication alimentaire ?
Le plus souvent ce sont le développement de germes comme les Salmonelles, le Campylobacter et la Listéria qui sont incriminés. Ensuite peuvent être aussi impliquées les toxines de germes comme le staphylocoque doré, le clostridium perfringens agent du botulisme, et enfin le bacillus cereus.

Par quels symptômes se manifeste l’intoxication alimentaire ?
En fonction des causes, que cela soit des germes ou leur toxine, le délai d’incubation peut varier de 1h à 72h. Pour les toxines, le délai est souvent plus rapide dans les 6h suivant le repas. Le patient peut avoir des vomissements, des diarrhées, des douleurs abdominales, accompagnés ou non de fièvre. Ce sont des symptômes très courants qui peuvent être attribués indifféremment à une gastro-entérite aigüe.

Comment se traiter ?
Il faut impérativement se réhydrater par petites quantités et de façon régulière. Le recours aux anti-vomitifs, et anti-diarrhéiques peut parfois être indiqué. Se méfier du lopéramide qui peut parfois prolonger la durée de l’intoxication alimentaire en bloquant les germes et toxines dans l’appareil digestif. Il est utile de respecter la diarrhée dans certains cas. L’utilisation d’antibiotiques est possible dans certains contextes mais encore une fois non systématique.
Quand les symptômes sont trop importants, ne pas hésiter à recourir à un avis médical, d’autant plus que le patient est jeune, âgé ou souffrant de pathologies à risque.

Les aliments les plus souvent en cause…
- aliments peu ou pas cuits (viandes et préparation à base d’œuf, fruits de mer)
- produits laitiers
- conserves de fabrication artisanale

Des intoxications alimentaires peuvent être aussi liées à la préparation ou la conservation des aliments comme le non respect des règles d’hygiène, le portage de staphylocoque doré (panaris, furoncle), la rupture de la chaîne du froid. Un réfrigérateur qui fonctionne mal est une source fréquente d’intoxication alimentaire.

Il faut donc être vigilant concernant ce que l’on consomme. Vérifier les dates limites de consommation. Bien se laver les mains avant de préparer tout aliment. De préférence bien cuire tout aliment à risque pour certaines personnes comme les femmes enceintes. Mais attention la cuisson ne détruit pas certaines toxines dites thermostables.

L’intoxication alimentaire est une pathologie fréquente. Elle est liée soit à des germes, soit à des toxines sécrétées par ces germes. Les causes sont liées le plus souvent à la préparation ou la conservation des aliments. La prévention consiste en des règles d’hygiène simples. Finalement, cuisiner ses propres plats plus souvent est aussi un meilleur moyen de mieux contrôler l’hygiène.
En cas de symptômes importants, il ne faut pas hésiter à consulter son médecin. Des complications graves peuvent survenir dans de rares cas.


Dr Eric LIM


10-03-2011



Santé - Grossesse - Couples - Sport
Nutrition - Esthétique - Addictologie...

Autres articles

  Pilule du lendemain, mode d’emploi
L’asthme : toux sifflante bien fréquente !
Boulimie : manger à tout prix
Le SIDA en questions
Anorexie mentale : une peur obsessionnelle de grossir
Crise d’ados et violence : un cercle vicieux
Face aux autres : La peur de rougir !
Premier rendez-vous chez le gynécologue
Comment éviter une intoxication alimentaire ?
Ivresse du samedi soir : quand les ados trinquent…
 
PUBLICITE
Accueil | Qui sommes nous ? | Charte déontologique | Partenaires | Contactez-nous | Mentions légales | Plan du site

Addictologie | Allergies | Analyses | Couples & sexualité | Droit & santé | Encyclopédie | Esthétique | Fiches santé | Forum santé
Glossaire | Grossesse | Médicaments | Nutrition | Psychologie | Sport | Tests santé | Santé

TOUTES LES INFORMATIONS CONTENUES DANS CE SITE SONT INFORMATIVES. EN AUCUN CAS ELLES NE REMPLACENT UNE CONSULTATION CHEZ VOTRE MEDECIN
Réalisation Profileo Medicalorama