Medicalorama votre site santé
>> Accueil
  >> Inscrivez-vous à la Newsletter
SANTE Sante GROSSESSE Grossesse THERAPIES Thérapies MEDICAMENTS Médicaments NUTRITION Nutrition PSYCHO Psycho COUPLES Séxualite couples SPORT Sport BOUTIQUES Boutiques santé FORUM

Adolescent
Bébé

Enfant

Adolescent

Homme

Femme

Senior

Rubriques santé
Addictologies

Allergies

Analyses

Couples

Encyclopédie

Esthétique

Fiches santé

Forum

Grossesse

Guide médical du voyageur

Kesako

Médicaments

Nutrition

Psychologie

Sport

Symptomes

Tests santé

Thérapies alternatives

Urgences

Vos droits

Votre santé



Rechercher un médecin



La rougeole : de retour en France

La rougeole : de retour en France

Depuis le début de l’année, on note une recrudescence de cas de rougeole. A quoi cela est-il du ? Quelques rappels sur cette maladie infantile.

La rougeole : de retour en France

Un bref rappel sur la rougeole


C’est une maladie classiquement infantile due à un virus de la famille des paramyxovirus. Très fréquente dans les pays en voie de développement, elle est la cause de nombreux décès chez les enfants du fait du nombre important de cas.
En France, le nombre de cas reste relativement important car la couverture vaccinale est insuffisante. En effet, le vaccin contre la rougeole n’est pas obligatoire.
Après une incubation de 10 jours, la rougeole se manifeste par de la fièvre, un catarrhe oculo-respiratoire (c’est-à-dire une conjonctivite associée à une rhinite et toux), et le fameux signe de Koplik (tâches blanchâtres sur la muqueuse des joues) inconstamment présent.
L’éruption morbilliforme apparaît au 14ème jour après le contact au niveau de la tête puis l’éruption descend ensuite tout le reste du corps. Ce sont des maculo-papules avec intervalle de peau saine.
La transmission du virus se fait par voie aérienne (toux, sécrétions rhinopharyngées) 5 jours avant et après l’éruption.
Les complications de la rougeole sont variées et parfois redoutables: surinfections bactériennes dans moins de 10% des cas, pulmonaires, neurologiques (1 cas sur 1000 d’encéphalites) et oculaires.

Le diagnostic se fait par la clinique mais il doit être confirmé par une sérologie et le cas échéant, par des prélèvements salivaires. Il n’y a pas de traitement spécifique au virus. La vaccination en association avec d’autres vaccins (ROR Vax ®, Priorix ®, M-M-R Vax Pro ®) est recommandée pour les nourrissons à partir de 12 mois et 9 mois s’ils sont gardés en collectivité, les adolescents et jeunes adultes non vaccinés ainsi que le personnel de santé. Il existe aussi le vaccin seul, le Rouvax ®.


La situation actuelle

Depuis la généralisation de la vaccination, le nombre de cas de rougeole a fortement diminué. Il y a 25 ans, on dénombrait plus de 300 000 cas par an en France. Une épidémie est en cours depuis 2008, depuis la déclaration obligatoire de 2005. Il y avait environ 600 cas déclarés en 2008 et plus de 1500 cas en 2009. Sur le premier trimestre de l’année 2010, on note plus de 600 cas. On explique la persistance de la rougeole par le fait que la couverture vaccinale devrait être à plus de 95%, ce qui n’est pas encore le cas. De plus, certains départements et certaines populations sont très mal vaccinés, ce qui permet l’émergence de foyers de transmission du virus.


Que faire en cas de suspicion de rougeole ?

Les mesures d’hygiène sont de rigueur avec lavage fréquent des mains. Il faut isoler le malade. Il est contagieux jusqu’au 5ème jour après l’apparition de l’éruption.
Consultez rapidement votre médecin. Depuis 2005, la rougeole est à nouveau une maladie à déclaration obligatoire.

Si dans l’entourage du malade, des personnes ne sont pas vaccinées contre la rougeole, il est possible de se faire vacciner moins de 3 jours après le contact, tout en respectant les contre indications éventuelles car le vaccin est un vaccin vivant atténué, contre-indiqué chez la femme enceinte. Les nourrissons de moins de 6 mois, si la mère a été vaccinée, sont protégés par les anticorps maternels. 
Jusqu’à 8 jours après le contact, dans certaines indications, des immunoglobulines sont disponibles afin d’éviter la maladie.


Mise à jour du 25/03/2011

Sur l'année 2010, il y a eu finalement plus de 5000 cas déclarés de rougeole. Le nombre de cas a plus que triplé. Et depuis le début de l'année 2011, on a déjà dénombré plus de 3700 cas de rougeole. Cette évolution est inquiétante en raison des complications neurologiques et pulmonaires, avec notamment 5 décès.
Rappelons que la vaccination est le seul moyen de prévention efficace pour limiter l'extension de l'épidémie de rougeole. Il est maintenant recommandé d'administer 2 doses de vaccin trivalent (rougeole, oreillons, rubéole) pour toute personne née après 1980 (avant 1980, une seule dose est recommandée).

Dr Eric LIM


05-05-2010



Santé - Grossesse - Couples - Sport
Nutrition - Esthétique - Addictologie...

Autres articles

  Pilule du lendemain, mode d’emploi
L’asthme : toux sifflante bien fréquente !
Boulimie : manger à tout prix
Le SIDA en questions
Anorexie mentale : une peur obsessionnelle de grossir
Crise d’ados et violence : un cercle vicieux
Face aux autres : La peur de rougir !
Premier rendez-vous chez le gynécologue
Comment éviter une intoxication alimentaire ?
Ivresse du samedi soir : quand les ados trinquent…
 
PUBLICITE
Accueil | Qui sommes nous ? | Charte déontologique | Partenaires | Contactez-nous | Mentions légales | Plan du site

Addictologie | Allergies | Analyses | Couples & sexualité | Droit & santé | Encyclopédie | Esthétique | Fiches santé | Forum santé
Glossaire | Grossesse | Médicaments | Nutrition | Psychologie | Sport | Tests santé | Santé

TOUTES LES INFORMATIONS CONTENUES DANS CE SITE SONT INFORMATIVES. EN AUCUN CAS ELLES NE REMPLACENT UNE CONSULTATION CHEZ VOTRE MEDECIN
Réalisation Profileo Medicalorama