Medicalorama votre site santé
>> Accueil
  >> Inscrivez-vous à la Newsletter
SANTE Sante GROSSESSE Grossesse THERAPIES Thérapies MEDICAMENTS Médicaments NUTRITION Nutrition PSYCHO Psycho COUPLES Séxualite couples SPORT Sport BOUTIQUES Boutiques santé FORUM

Enfant
Bébé

Enfant

Adolescent

Homme

Femme

Senior

Rubriques santé
Addictologies

Allergies

Analyses

Couples

Encyclopédie

Esthétique

Fiches santé

Forum

Grossesse

Guide médical du voyageur

Kesako

Médicaments

Nutrition

Psychologie

Sport

Symptomes

Tests santé

Thérapies alternatives

Urgences

Vos droits

Votre santé



Rechercher un médecin



L’oxyurose : les vers contre attaquent

L’oxyurose : les vers contre attaquent

Très fréquente chez les enfants ainsi que dans leur entourage familial, l’oxyurose est une infection parasitaire très contagieuse, à l’origine de démangeaisons. Elle peut être facilement traitée et ne pas récidiver, à condition de respecter des mesures d’hygiène strictes. Explications.

L’oxyurose : les vers contre attaquentVotre enfant dort mal, est irrité et fatigué de façon inhabituelle ? Peut-être souffre-t-il d’oxyures. Ces minuscules vers apparaissent par période, le plus souvent à la rentrée scolaire.

L’oxyure : un parasite contagieux…

L’oxyure est un parasite du tube digestif, qui se présente sous la forme d’un petit ver blanc, d’environ 1cm. Ce parasite intestinal, une fois ingéré sous la forme d’œufs, éclot puis est fécondé dans le côlon. Les responsables : les femelles, qui migrent la nuit vers l’anus afin d’y pondre leurs œufs. En se répandant dans les vêtements, la literie ou encore le sol, ils sont susceptibles de contaminer l’entourage car ils sont résistants et survivent en dehors du corps. On peut les retrouver sur les murs, dans les salles de classe, dans les toilettes, dans les bacs à sable…

C’est alors le portage des doigts souillés à la bouche suite au grattage de la région anale qui est à l’origine de la réinfestation.

La contamination des autres membres de la famille ou des camarades de classe se fait par l’ingestion des œufs.

Les signes de contamination

L’oxyurose se manifeste dans la grande majorité des cas par des démangeaisons au niveau de l’anus, mais aussi du vagin ou de la vulve chez la petite fille, généralement le soir ou la nuit. Ce qui explique que les enfants atteint par ce parasite aient quelques difficultés à trouver le sommeil, voire des cauchemars.

Le diagnostic peut être évoqué devant la présence de vers adultes visibles à l’œil nu dans la région de l’anus ou à la surface des selles.

Il existe également un test réalisé en laboratoire appelé le scotch-test, qui consiste à visualiser les œufs d’oxyure sur un ruban adhésif appliqué le matin avant la toilette sur le pourtour anal.

Traitement et conduite à tenir

Un traitement très efficace en prise unique existe (le flubendazole), qui sera renouvelé une 2ème fois au bout de 15 jours. L’entourage familial sera également traité afin d’éviter toute réinfestation  par le parasite.

Quelques mesure d’hygiènes s’avèrent également nécessaires pour prévenir l’auto-infestation : les mains devront être lavées avant chaque repas et après chaque selle, les ongles coupés et brossés.

Veillez également à laver les vêtements et la literie de votre enfant le jour du traitement, sans oublier de désinfecter ses jouets ainsi que le sol de sa chambre.

Enfin, faites porter à votre enfant un pyjama fermé afin d’éviter le grattage et défendez-lui de porter ses doigts à la bouche.
Toutes ces précautions sont autant de mesures efficaces qui aideront à prévenir une nouvelle contamination.

Du fait de sa grande fréquence dans la petite enfance, il est utile de savoir repérer chez votre enfant tous signes d’oxyurose. Un traitement simple et rapide en plus de quelques règles d’hygiène permettront ainsi de le soulager de ces démangeaisons ô combien désagréables et mettront toute la famille à l’abri de ce parasite.

Elodie Le Royer
(Validé par le Dr Jean Marc Bouzeran)


03-04-2008



Santé - Grossesse - Couples - Sport
Nutrition - Esthétique - Addictologie...

Autres articles

  Canicule, quand les plus fragiles sont en danger
L’asthme : toux sifflante bien fréquente !
Vaincre la peur de l’eau chez l’enfant
Alertes aux poux !
Epidémie de rougeole, n'oubliez pas le vaccin !
La maison des parents
Le somnambulisme chez l'enfant
La télé rend-elle les enfants violents ?
Comment éviter une intoxication alimentaire ?
Le panaris
 
PUBLICITE
Accueil | Qui sommes nous ? | Charte déontologique | Partenaires | Contactez-nous | Mentions légales | Plan du site

Addictologie | Allergies | Analyses | Couples & sexualité | Droit & santé | Encyclopédie | Esthétique | Fiches santé | Forum santé
Glossaire | Grossesse | Médicaments | Nutrition | Psychologie | Sport | Tests santé | Santé

TOUTES LES INFORMATIONS CONTENUES DANS CE SITE SONT INFORMATIVES. EN AUCUN CAS ELLES NE REMPLACENT UNE CONSULTATION CHEZ VOTRE MEDECIN
Réalisation Profileo Medicalorama