Medicalorama votre site santé
>> Accueil
  >> Inscrivez-vous à la Newsletter
SANTE Sante GROSSESSE Grossesse THERAPIES Thérapies MEDICAMENTS Médicaments NUTRITION Nutrition PSYCHO Psycho COUPLES Séxualite couples SPORT Sport BOUTIQUES Boutiques santé FORUM

Femme
Bébé

Enfant

Adolescent

Homme

Femme

Senior

Rubriques santé
Addictologies

Allergies

Analyses

Couples

Encyclopédie

Esthétique

Fiches santé

Forum

Grossesse

Guide médical du voyageur

Kesako

Médicaments

Nutrition

Psychologie

Sport

Symptomes

Tests santé

Thérapies alternatives

Urgences

Vos droits

Votre santé



Rechercher un médecin



La spasmophilie : une anxiété plus ou moins consciente

La spasmophilie : une anxiété plus ou moins consciente

Boule dans la gorge, sensation de chaleur, fatigue irrésistible, paralysie puis spasmes musculaires. Ces « crises de tétanie », fréquentes et invalidantes, sont associées à la spasmophilie. Le point sur cette pathologie particulière.

La spasmophilie : une anxiété plus ou moins consciente

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
La spasmophilie est un ensemble de symptômes associant des spasmes et une hyperexcitabilité musculaire. Le plus souvent, elle survient en réaction à une émotion forte ou à une anxiété plus ou moins consciente. La réponse par rapport à cette sensation est inappropriée et survient en l’absence de danger réel.

La spasmophilie, une cause encore mystérieuse

La spasmophilie correspond à un syndrome, c'est-à-dire à l’association de plusieurs symptômes cliniques. Elle associe des spasmes et une hyperexcitabilité musculaire. Touchant préférentiellement les femmes, on retrouve souvent plusieurs cas au sein d’une même famille. Pour certains spécialistes, ce syndrome serait lié à une carence en calcium et en magnésium et à une anomalie des échanges de ces molécules entre l’intérieur et l’extérieur de la cellule. En pratique, elle survient le plus souvent sur un terrain anxieux. Cette anxiété chronique peut se manifester de manière brutale et importante au cours de crises dites « crises de spasmophilie ».

Des crises impressionnantes…

Une crise de spasmophilie aigue s’accompagne de symptômes variés :

- Palpitations
- Boule dans la gorge
- Fourmillements dans les membres
- Crampes dans les doigts
- Chaleur, ou au contraire froid et frissons
- hyperventilation irrépressible
- Nausées
- Tachycardie
- Sensation de perte de connaissance

Les crises seraient déclenchées par l’hyperventilation liée à l’anxiété, qui provoque une alcalose métabolique transitoire. Au maximum de la crise, il peut se produire des contractions importantes simultanées des 4 membres, cette crise est alors dite « crise de tétanie ». Le diagnostic est confirmé lorsque les examens complémentaires à la recherche d’une autre pathologie reviennent négatifs : l’électromyogramme est normal, le dosage sérique du calcium et du magnésium sont normaux, la saturation en oxygène supérieure à 92% en air ambiant. Ces examens éliminent notamment le diagnostic de tétanie qui est associé à une diminution de la calcémie.

Un traitement agissant sur l’anxiété

Il faut savoir reconnaître les premiers symptômes et agir avant que la crise ne s’installe. Assoir et tranquilliser le patient et très important. Le faire respirer dans un petit sac en plastique que le patient tient lui-même sur son nez et sa bouche permet de lutter contre l’alcalose respiratoire et de stopper l’évolution de la crise.

Des techniques de relaxation, basées sur l’apprentissage de la respiration profonde, ont le plus souvent un effet bénéfique sur la cessation des crises. En cas d’échec de ces mesures, on peut proposer une thérapie médicamenteuse par anxiolytiques. Parfois une supplémentation en magnésium et en calcium est envisagée. Il faut cependant rester vigilant quand à un surdosage en ces supplémentations, qui peuvent avoir un effet désastreux sur la fonction rénale et/ou hépatique.

Fréquente, touchant principalement les femmes, la spasmophilie réalise un syndrome qui associe des spasmes et une hyperexcitabilité musculaire. Liée à l’anxiété et entraînant des crises, cette pathologie peut être contrôlée par des techniques de relaxation ou des médicaments anxiolytiques.

Christophe Coste
(Validé par le Dr Frédéric Amarger)


15-05-2008



Santé - Grossesse - Couples - Sport
Nutrition - Esthétique - Addictologie...

Autres articles

  Les substituts de repas, la solution minceur ?
Pilule du lendemain, mode d’emploi
Les insomnies
Le soleil et ses dangers
Cabinet dentaire et visites de contrôle
L’asthme : toux sifflante bien fréquente !
La grippe en questions
Narcolepsie : s’endormir partout et n’importe quand
DOSSIER : Le cancer
Le point sur le Bisphénol A au 27 Septembre 2011
 
PUBLICITE
Accueil | Qui sommes nous ? | Charte déontologique | Partenaires | Contactez-nous | Mentions légales | Plan du site

Addictologie | Allergies | Analyses | Couples & sexualité | Droit & santé | Encyclopédie | Esthétique | Fiches santé | Forum santé
Glossaire | Grossesse | Médicaments | Nutrition | Psychologie | Sport | Tests santé | Santé

TOUTES LES INFORMATIONS CONTENUES DANS CE SITE SONT INFORMATIVES. EN AUCUN CAS ELLES NE REMPLACENT UNE CONSULTATION CHEZ VOTRE MEDECIN
Réalisation Profileo Medicalorama