Medicalorama votre site santé
>> Accueil
  >> Inscrivez-vous à la Newsletter
SANTE Sante GROSSESSE Grossesse THERAPIES Thérapies MEDICAMENTS Médicaments NUTRITION Nutrition PSYCHO Psycho COUPLES Séxualite couples SPORT Sport BOUTIQUES Boutiques santé FORUM

Femme
Bébé

Enfant

Adolescent

Homme

Femme

Senior

Rubriques santé
Addictologies

Allergies

Analyses

Couples

Encyclopédie

Esthétique

Fiches santé

Forum

Grossesse

Guide médical du voyageur

Kesako

Médicaments

Nutrition

Psychologie

Sport

Symptomes

Tests santé

Thérapies alternatives

Urgences

Vos droits

Votre santé



Rechercher un médecin



Se faire vacciner ou pas contre la Grippe A / H1N1 ?

 Se faire vacciner ou pas contre la Grippe A / H1N1 ?

Alors que le vaccin de grippe A H1N1 est actuellement en phase de test sur l’humain et que 96 millions de doses ont été commandés en France pour 1.5 milliard d’euros !
Le fait de se faire vacciner ou pas devient une question d’actualité.

 Se faire vacciner ou pas contre la Grippe A / H1N1 ? 

Selon le Ministère de la santé, les premiers vaccins seraient disponibles mi-octobre et seules les personnes qui le souhaitent pourront se faire vacciner (15 millions de personnes seraient déjà en liste d’attente).

En priorité seront vaccinés les populations à risques, elles sont détaillées dans notre article : « Populations à risques » en plus du personnel médical, et du personnel en contact avec la population (pompiers, policiers…).

Il s’avère que depuis quelques jours, ce vaccin est remis en question par beaucoup dont  :

- 1/3 des médecins ne souhaitent pas se faire vacciner (Source site Espace-ethitque.org – enquête auprès de l’AP-HP (Assistance publique des hôpitaux de Paris)
- 2/3 des infirmier(e)s ne souhaitent pas se faire vacciner (source SNPI, Syndicat National des professionnels infirmiers)

Leurs réticences proviennent des faits suivants :

- Le vaccin est développé puis mis sur le marché trop rapidement pour une vaccination massive. (Pas assez de recul)

- Etant donné les délais, un adjuvant AS03, qui est un amplificateur d’effet du vaccin n’a jamais été utilisé pour un vaccin à si grande échelle,  est intégré au vaccin.

Il comporte des risques de syndrome de Guillain-Barré mais aussi de « déclencher des réactions immunitaires excessives » comparables  aux complications suite à une vaccination massive aux Etats-Unis en 1976, ou provoquer des polyarthrites.

- Du fait que 2 doses de vaccin sont préconisées à 3 semaines d’intervalle  + une dose de vaccin pour la grippe saisonnière pour certains car le vaccin contre la grippe A H1N1 ne protège pas contre la grippe saisonnière.

Le vaccin est en phase de test, il serait disponible mi-octobre, une vaccination de 15 millions de personnes pour commencer est prévue. Cela veut dire que ces 15 millions de personnes seraient vaccinées mi-novembre avec un rappel 3 semaines après pour qu’il soit efficace soit en mi-Décembre alors qu’il y aura aussi 3 millions de personnes à vacciner contre la grippe saisonnière durant la même période.

Comment vacciner en 1 mois 18 millions de personnes  (soit 600 000 personnes par mois  et 20000 par jour) + ceux qui ne sont pas prioritaires .?

- Est il indispensable de vacciner aussi massivement pour une grippe très contagieuse mais très peu mortelle en comparaison avec la grippe saisonnière qui tue environ 250 000 personnes dans le monde par an (environ 5000 en France) ?

Il est prévu de faire un vaccin sans l’adjuvant pour les femmes enceintes.

Pourquoi ne pas appliquer ce principe de précaution à tout le monde ?

Il est aussi prévu de ne pas vacciner les enfants de moins de 6 mois. Que faire pour eux ?

Quoi qu’il en soit ce vaccin n’est pas obligatoire mais fortement conseillé par le Ministère de la Santé.

Semble t-il une des complications de la grippe A H1N1est la pneumonie à pneumocoques notre équipe médicale pose depuis le 9 Août 2009 la question suivante :

« Il existe un vaccin, le Pneumo 23 qui est utilisé depuis des années, et ne ce nécessite qu’un rappel tous les 5 ans contrairement à celui de la grippe A H1N1.
Ce vaccin a fait ses preuves, il présente  peu d’effets indésirables et protège des pneumonies à pneumocoques graves.

 Les indications de ce vaccin  sont les sujets fragilisées :

Diabéte, Bronchite chronique, insuffisance respiratoire, insuffisance cardiaque, terrain alcoolo-tabagique, sujet de plus de 65 ans….. ».

Il est destiné aux adultes et aux enfants de plus de 5 ans.

Contre-indications :

Il est préférable de se faire vacciner en dehors de la grossesse
Allergie à l’un des constituants

Effets indésirables :

Réaction légèrement douloureuse ou allergique au point d’injection
Fièvre modérée pendant 24 heures (prendre du Paracétamol)

Il existe un vaccin destiné aux enfants de moins de 2 ans (entre 2 mois et 2 ans) :

Le vaccin Prevenar (Heptavalent)  peut-être fait en prévention de maladies invasives dues au pneumocoque (bactériémie, septicémie, méningite, pneumonie bactériémique)
En suivant un calendrier de vaccination précis mois par mois…

Consultez votre pédiatre ou votre médecin traitant pour en connaître les modalités et les risques ou contre-indications

Ces indications ne tiennent pas compte de la pandémie de grippe A H1N1 qui est une pandémie inédite.

Ne faudrait-il pas recommander ce vaccin au plus grand nombre

Notre équipe médicale (à domicile ou en cabinet), qui est sur le terrain,  se pose aussi la question :

« Comment se fait-il que les tests rapides de diagnostiques de la Grippe A H1N1 ne soient pas à leur disposition  afin de faire une différenciation entre une grippe et un autre virus  ? »

Notre liste de questions est plus complète et importante dans notre article « Questions à Mme Bachelot » (Questions autour de la grippe A)

En aucun cas nous ne préconisons de ne pas se faire vacciner contre le futur vaccin de la grippe A H1N1. Il appartient à chacun de prendre sa décision.

Il est bon de savoir que ce vaccin contre la grippe A est fait pour le virus actuel très peu mortel. Le virus pourrait être plus mortel s'il mutait mais dans ce cas ce vaccin serait inutile.

Cet article n’a pour but que de vous donner une compilation de diverses informations afin que vous puissiez vous faire un avis plus éclairé.

Thierry Bouzeran


28-09-2009



Santé - Grossesse - Couples - Sport
Nutrition - Esthétique - Addictologie...

Autres articles

  Les substituts de repas, la solution minceur ?
Pilule du lendemain, mode d’emploi
Les insomnies
Cabinet dentaire et visites de contrôle
L’asthme : toux sifflante bien fréquente !
La grippe en questions
Narcolepsie : s’endormir partout et n’importe quand
DOSSIER : Le cancer
Le point sur le Bisphénol A au 27 Septembre 2011
Nos vêtements seraient pollués !
 
PUBLICITE
Accueil | Qui sommes nous ? | Charte déontologique | Partenaires | Contactez-nous | Mentions légales | Plan du site

Addictologie | Allergies | Analyses | Couples & sexualité | Droit & santé | Encyclopédie | Esthétique | Fiches santé | Forum santé
Glossaire | Grossesse | Médicaments | Nutrition | Psychologie | Sport | Tests santé | Santé

TOUTES LES INFORMATIONS CONTENUES DANS CE SITE SONT INFORMATIVES. EN AUCUN CAS ELLES NE REMPLACENT UNE CONSULTATION CHEZ VOTRE MEDECIN
Réalisation Profileo Medicalorama