Medicalorama votre site santé
>> Accueil
  >> Inscrivez-vous à la Newsletter
SANTE Sante GROSSESSE Grossesse THERAPIES Thérapies MEDICAMENTS Médicaments NUTRITION Nutrition PSYCHO Psycho COUPLES Séxualite couples SPORT Sport BOUTIQUES Boutiques santé FORUM

Femme
Bébé

Enfant

Adolescent

Homme

Femme

Senior

Rubriques santé
Addictologies

Allergies

Analyses

Couples

Encyclopédie

Esthétique

Fiches santé

Forum

Grossesse

Guide médical du voyageur

Kesako

Médicaments

Nutrition

Psychologie

Sport

Symptomes

Tests santé

Thérapies alternatives

Urgences

Vos droits

Votre santé



Rechercher un médecin



Le vin pour lutter contre les maladies cardiovasculaires ?

Le vin pour lutter contre les maladies cardiovasculaires ?

Souvent responsable de nombreuses pathologies, la consommation d’alcool, en particulier de vin,  peut aussi, lorsqu’elle n’est pas excessive, se révéler posséder quelques vertus qu’on ne soupçonnait pas.

Le vin pour lutter contre les maladies cardiovasculaires ?Les bienfaits de la consommation de vin sur le cœur

Il a été démontré que la consommation d’alcool à faibles doses, et en particulier de vin, possède un rôle protecteur sur les coronaires. Les artères coronaires sont les artères nourricières du cœur, c’est-à-dire qu’elles lui apportent ses besoins en oxygène, indispensable à son fonctionnement.

Or dans certains cas, ces artères sont le siège d’athérome, plaque constitué de fibrine et de lipides et liée entre autres à l’excès de mauvais cholestérol.
Cet athérome peut dans certains cas se développer jusqu’à provoquer une sténose de l’artère coronaire, pouvant ainsi être à l’origine d’angine de poitrine voire d’un infarctus du myocarde.

La consommation modérée de vin contribuerait donc à réduire le risque de survenue de l’angine de poitrine et de l’infarctus du myocarde, par rapport aux sujets ne buvant pas d’alcool : en effet, les polyphénols contenus dans le vin aideraient à lutter contre l’oxydation du mauvaise cholestérol à l’origine de l’athérome.

La consommation d’alcool doit rester modérée !

La question est de savoir quelle quantité le vin doit être consommée pour pouvoir bénéficier de ses bienfaits, en évitant dans le même temps ses effets délétères entraînés par une consommation trop importante. La consommation recommandée est de 2 verres de vin par jour, pas plus : c’est ainsi que les effets protecteurs du vin sur le système cardio-vasculaire seront optimaux. Au-delà, il devient plus nuisible pour la santé.

Il faut enfin savoir qu’au total, la consommation d’alcool ne doit pas excéder 2 verres par jour chez les femmes, et 3 pour les hommes : ceci s’expliquant par le fait que les femmes  sont plus sensibles aux effets de l’alcool. Cette consommation constitue un maximum à ne pas dépasser.

Les méfaits de l’alcool consommée en trop grandes quantités

Au-delà de la consommation maximale recommandée, les effets de l’alcool sur la santé sont préjudiciables. Ainsi, une consommation alcoolique excessive est à l’origine de cancers des voies aériennes et digestives supérieures : langue, œsophage, larynx, pharynx. Elle peut également entraîner la formation d’une cirrhose, qui peut évoluer vers le développement d’un cancer du foie. Enfin l’alcool, s’il est bénéfique pour le cœur en quantités modérées, est aussi responsable du développement d’une hypertension artérielle.

Si une consommation de vin n’excédant pas 2 verres par jour peut donc être tolérée voire conseillée, il faut néanmoins savoir qu’elle ne suffit pas à prévenir la survenue de maladies cardio-vasculaires : un régime alimentaire équilibré, associé à une activité physique régulière et à l’arrêt du tabac constituent des règles hygièno diététiques indispensables à respecter.

Elodie Le Royer
(Validé par le Dr Frédéric Amarger)


15-05-2008



Santé - Grossesse - Couples - Sport
Nutrition - Esthétique - Addictologie...

Autres articles

  Les substituts de repas, la solution minceur ?
Pilule du lendemain, mode d’emploi
Les insomnies
Cabinet dentaire et visites de contrôle
L’asthme : toux sifflante bien fréquente !
La grippe en questions
Narcolepsie : s’endormir partout et n’importe quand
DOSSIER : Le cancer
Le point sur le Bisphénol A au 27 Septembre 2011
Nos vêtements seraient pollués !
 
PUBLICITE
Accueil | Qui sommes nous ? | Charte déontologique | Partenaires | Contactez-nous | Mentions légales | Plan du site

Addictologie | Allergies | Analyses | Couples & sexualité | Droit & santé | Encyclopédie | Esthétique | Fiches santé | Forum santé
Glossaire | Grossesse | Médicaments | Nutrition | Psychologie | Sport | Tests santé | Santé

TOUTES LES INFORMATIONS CONTENUES DANS CE SITE SONT INFORMATIVES. EN AUCUN CAS ELLES NE REMPLACENT UNE CONSULTATION CHEZ VOTRE MEDECIN
Réalisation Profileo Medicalorama