Medicalorama votre site santé
>> Accueil
  >> Inscrivez-vous à la Newsletter
SANTE Sante GROSSESSE Grossesse THERAPIES Thérapies MEDICAMENTS Médicaments NUTRITION Nutrition PSYCHO Psycho COUPLES Séxualite couples SPORT Sport BOUTIQUES Boutiques santé FORUM

Senior
Bébé

Enfant

Adolescent

Homme

Femme

Senior

Rubriques santé
Addictologies

Allergies

Analyses

Couples

Encyclopédie

Esthétique

Fiches santé

Forum

Grossesse

Guide médical du voyageur

Kesako

Médicaments

Nutrition

Psychologie

Sport

Symptomes

Tests santé

Thérapies alternatives

Urgences

Vos droits

Votre santé



Rechercher un médecin



La grippe en questions

La grippe en questions

Chaque année en hiver, l’épidémie de grippe fait son apparition. Très contagieuse, elle est le plus souvent bénigne chez le sujet jeune, mais peut avoir des conséquences plus graves quand elle touche les personnes âgées. D’où l’importance de la vaccination préventive chaque année.

 

Symptômes et diagnostic de la grippe

Généralement, la grippe atteint 30 à 60% des sujets non immunisés chaque hiver. Les symptômes de la grippe se déclarent généralement 24 à 72h après l’infection par Myxovirus influenzae, et de façon brutale. Ils se traduisent par l’installation d’une sensation de malaise général, accompagnée d’une fièvre élevée, de frissons, de douleurs musculaires (myalgies) intenses et de maux de tête (céphalées). A la phase d’état de l’infection, le syndrome infectieux, en plus de la fièvre autour de 40° et des frissons, entraîne une tachycardie, une grande fatigue (asthénie), et une perte de l’appétit. A cela s’ajoutent des symptômes respiratoires : écoulement nasal, douleurs de gorge, toux sèche et douloureuse. Le diagnostic ne nécessite généralement aucun examen complémentaire, il est clinique et basé sur l’observation de signes caractéristiques : syndrome respiratoire aigu fébrile en période d’épidémie. Des tests de diagnostic rapides sur les sécrétions nasales existent. Ils ne sont par utilisés en pratique courante, ils sont pratiqués par les médecins des réseaux de surveillance (réseaux sentinelles, Grog), qui surveillent chaque hiver l'arrivée et l'évolution de l'épidémie.

Les enfants, les femmes enceintes et les personnes âgées : les plus vulnérables

Chez le petite enfant, une fièvre très importante comme c'est souvent le cas dans la grippe, présente un risque rare (5 % des enfant de moins de 5 ans) de convulsion fébrile. Avant 1 an, dans 1 cas sur 2, la grippe donne peu ou pas de symptômes. A partir de 3 ans et généralement jusqu’à 5 ans, les symptômes sont moins intenses que chez l’adulte, et le diagnostic de grippe est moins facile à poser : des nausées et vomissements, ainsi que des diarrhées, et une somnolence sont fréquents et peu spécifiques. La grippe chez le sujet âgé est parfois à l’origine d’une hospitalisation : environ 7% des sujets de plus de 65 ans sont hospitalisés en cas de syndrome grippal. Les symptômes sont les mêmes que chez les personnes plus jeunes, mais la présence de  maladies cardiovasculaires ou respiratoires augmente le risque de complications : surinfections bactériennes respiratoires, décompensation cardiaque, troubles neuropsychiques…

Enfin, chez la femme enceinte, le risque d’hospitalisation lors du 3ème trimestre de grossesse est également augmenté car une fièvre très élevée, si elle persiste et si elle est mal diminuée par le paracétamol, peut entrainer une souffrance fœtale ou des contractions utérines, avec un grossesse prématuré. Au premier trimestre, le risque de fausse couche est augmenté en cas de grippe.

Le virus de la grippe traverse la barrière du placenta, et peut donc atteindre le fœtus, avec un risque de malformations neurologiques congénitales si l’infection survient lors du 1er trimestre.

L’évolution et les complications possibles de la grippe

Chez les sujets en bonne santé générale, la guérison a lieu spontanément en 4 à 7 jours. Tous les symptômes disparaissent en même temps que la fièvre, seuls une fatigue et une toux peuvent persister quelques temps, jusqu’à plusieurs semaines.

Les complications de la grippe, quand elles surviennent, sont en majorité respiratoires :

- La pneumonie bactérienne secondaire conduit souvent à une hospitalisation ; elle survient chez le sujet âgé fragile principalement, et se caractérise par l’apparition d’une détérioration après la survenue des symptômes grippaux : toux productive, difficulté à respirer, reprise de la fièvre.

- La bronchite aiguë est la complication la plus fréquente
- Les maladies respiratoires préexistantes sont souvent exacerbées en cas de grippe : BPCO, asthme, mucoviscidose…
- Chez l’enfant, la survenue d’une otite moyenne aiguë est possible

Le traitement et la prévention de la grippe

Une fois le diagnostic de grippe posé, un traitement antiviral spécifique peut être administré : l’oseltamivir (Tamiflu, dont on a beaucoup parlé au moment des épidémies de grippe aviaire) permet de réduire la sévérité et la durée des symptômes, ainsi que le risque de complications, quand il est pris dans les deux jours suivant le début des symptômes.
Mais le principal traitement est celui des symptômes : du repos et une bonne hydratation sont nécessaires. Des antipyrétiques (contre la fièvre) et des antitussifs sont prescrits. Les antibiotiques ne sont nécessaires qu’en cas de surinfection bactérienne. En cas de persistance de la fièvre, ou d’une aggravation des symptômes, une complication devra être recherchée.

Il existe un vaccin efficace contre la grippe, dont la composition varie chaque année en fonction des données recueillies par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) sur les virus à l’origine des épidémies. La vaccination est ainsi recommandée et gratuite chez toutes les personnes âgées de 65ans et plus, et chez les sujets à risques, c’est-à-dire présentant des pathologies respiratoires, cardiaques, rénales, un diabète, une immunodépression… En France, la vaccination durant la grossesse n’est pas officiellement recommandée, contrairement aux Etats-Unis.

Il est donc important pour les personnes âgées ou atteintes d’une maladie chronique de penser à se faire vacciner chaque année, afin de passer un hiver tranquille, et d’éviter une hospitalisation et des complications qui peuvent être graves.
En période d'épidémie, il faut se laver soigneusement les mains et utiliser des solutions hydro-alcooliques pour les désinfecter. Il faut utiliser des mouchoirs jetables, se couvrir la bouche et le nez si on tousse ou qu'on éternue, aérer les pièces ou se trouve le malade. En cas de grippe dans une maison, le malade peut porter un masque jetable surtout s’il y a une femme enceinte dans le foyer.

Elodie Le Royer
(Validé par le Dr Jean Marc Bouzeran)


06-05-2008



Santé - Grossesse - Couples - Sport
Nutrition - Esthétique - Addictologie...

Autres articles

  La maladie d’Alzheimer
Reconnaître et réagir face à un AVC ?
Alzheimer, des mots pour le dire
Hepatite C : Il est urgent d'agir !
DMLA : quand elle trouble la vision des seniors
La goutte
Les solitudes en France
La grippe saisonnière en questions : Conseils et vidéo
Quelques tests pour la maladie d'Alzheimer
Tout sur l'hydratation
 
PUBLICITE
Accueil | Qui sommes nous ? | Charte déontologique | Partenaires | Contactez-nous | Mentions légales | Plan du site

Addictologie | Allergies | Analyses | Couples & sexualité | Droit & santé | Encyclopédie | Esthétique | Fiches santé | Forum santé
Glossaire | Grossesse | Médicaments | Nutrition | Psychologie | Sport | Tests santé | Santé

TOUTES LES INFORMATIONS CONTENUES DANS CE SITE SONT INFORMATIVES. EN AUCUN CAS ELLES NE REMPLACENT UNE CONSULTATION CHEZ VOTRE MEDECIN
Réalisation Profileo Medicalorama