Medicalorama votre site santé
>> Accueil
  >> Inscrivez-vous à la Newsletter
SANTE Sante GROSSESSE Grossesse THERAPIES Thérapies MEDICAMENTS Médicaments NUTRITION Nutrition PSYCHO Psycho COUPLES Séxualite couples SPORT Sport BOUTIQUES Boutiques santé FORUM

Senior
Bébé

Enfant

Adolescent

Homme

Femme

Senior

Rubriques santé
Addictologies

Allergies

Analyses

Couples

Encyclopédie

Esthétique

Fiches santé

Forum

Grossesse

Guide médical du voyageur

Kesako

Médicaments

Nutrition

Psychologie

Sport

Symptomes

Tests santé

Thérapies alternatives

Urgences

Vos droits

Votre santé



Rechercher un médecin



La maladie de Raynaud

 La maladie de Raynaud

Un diagnostic simple

Lors de la consultation médicale, le diagnostic de maladie de Raynaud est réalisé à l’interrogatoire, devant une description typique des crises. La plupart du temps, aucun examen complémentaire n’est indispensable. Une capillaroscopie peut être réalisée par un médecin spécialiste. Cet examen non invasif et indolore permet d’observer les petites artères des doigts. Si le phénomène de Raynaud ne touche qu’un côté, ou s’il s’associe à d’autres atteintes (œsophagiennes, cardiaques, pulmonaires),  on suspecte un « Syndrome de Raynaud » et des examens complémentaires doivent alors être réalisés.

Le premier traitement : éviter le froid !

La première mesure à prendre est l’arrêt complet et définitif du tabac, qui aggrave les lésions en modifiant la circulation sanguine des petits vaisseaux. Il faut aussi éviter les sports d’hiver et les bains à l’eau froide, se protéger du froid par tous les moyens disponibles : plusieurs gants si nécessaires, manteau, écharpe… Certains médicaments sont également à éviter car ils aggravent les lésions, notamment les bêtabloquants (y compris en collyre), les oestro-progestatifs et les dérivés d’ergot de seigle (antimigraineux).
Si le phénomène de Raynaud est sévère ou compliqué, on peut utiliser des médicaments vasodilatateurs, qui vont agir sur les vaisseaux des extrémités en augmentant leur calibre. Sont principalement utilisés les inhibiteurs calciques, les dérivés nitrés, et parfois des analogues de prostacycline.

La maladie de Raynaud est une affection fréquente, qui est le plus souvent bénigne bien que parfois très gênante. La conduite à tenir repose impérativement sur l’évitement de l’exposition au froid et l’arrêt du tabac.

Christophe Coste
(Validé par le Dr Jean Marc Bouzeran)


Page précédente...

16-05-2008



Santé - Grossesse - Couples - Sport
Nutrition - Esthétique - Addictologie...

Autres articles

  Reconnaître et réagir face à un AVC ?
Alzheimer, des mots pour le dire
Hepatite C : Il est urgent d'agir !
DMLA : quand elle trouble la vision des seniors
La goutte
Les solitudes en France
La grippe saisonnière en questions : Conseils et vidéo
Quelques tests pour la maladie d'Alzheimer
Tout sur l'hydratation
Médicaments sous haute Surveillance !
 
PUBLICITE
Accueil | Qui sommes nous ? | Charte déontologique | Partenaires | Contactez-nous | Mentions légales | Plan du site

Addictologie | Allergies | Analyses | Couples & sexualité | Droit & santé | Encyclopédie | Esthétique | Fiches santé | Forum santé
Glossaire | Grossesse | Médicaments | Nutrition | Psychologie | Sport | Tests santé | Santé

TOUTES LES INFORMATIONS CONTENUES DANS CE SITE SONT INFORMATIVES. EN AUCUN CAS ELLES NE REMPLACENT UNE CONSULTATION CHEZ VOTRE MEDECIN
Réalisation Profileo Medicalorama