Medicalorama votre site santé
>> Accueil
  >> Inscrivez-vous à la Newsletter
SANTE Sante GROSSESSE Grossesse THERAPIES Thérapies MEDICAMENTS Médicaments NUTRITION Nutrition PSYCHO Psycho COUPLES Séxualite couples SPORT Sport BOUTIQUES Boutiques santé FORUM

Senior
Bébé

Enfant

Adolescent

Homme

Femme

Senior

Rubriques santé
Addictologies

Allergies

Analyses

Couples

Encyclopédie

Esthétique

Fiches santé

Forum

Grossesse

Guide médical du voyageur

Kesako

Médicaments

Nutrition

Psychologie

Sport

Symptomes

Tests santé

Thérapies alternatives

Urgences

Vos droits

Votre santé



Rechercher un médecin



RGO : Reflux gastro-oesophagien

RGO : Reflux gastro-oesophagien

Le  terme reflux gastro-oesophagien (RGO) désigne une maladie peu connue mais qui reste néanmoins courante, touchant de 30 à 45 % de la population française au moins une fois par mois. Ces remontées acides vers la gorge peuvent pourtant être évitées à l’aide de traitements efficaces.

RGO : Reflux gastro-oesophagienFréquents après les repas et en position allongée, les reflux gastro-oesophagien (RGO) s’apparentent à des remontées acides qui brûlent l’œsophage et la gorge. Pour certaines personnes, elles peuvent devenir vraiment inconfortables et détériorer considérablement la qualité de vie.

Les symptômes, le diagnostic

Le RGO correspond à des remontés de substances acides venant de l’estomac.
Elles se traduisent par des symptômes typiques, qui suffisent généralement à établir le diagnostic, sur un simple interrogatoire tels qu’une douleur à type de brûlure dans la poitrine et rythmée par les repas, ainsi qu’une sensation d’acidité dans la bouche favorisées par la position allongée.
Lorsque le RGO se manifeste chez une personne de plus de 50 ans, par des symptômes atypiques ou résistant au traitement médicamenteux, il est nécessaire de réaliser une Fibroscopie (Oeso-Gastro-Duodénale). Elle permet de visualiser les lésions provoquées par les remontées acides (oesophagite).
Elle pourra être complétée par une pH-métrie (mesure de l’acidité dans l’œsophage à l’aide d’une petite sonde) afin d’établir clairement le diagnostic.

Chez les nourrissons, le RGO est très fréquent aussi et se traduit par des régurgitations de lait au moment de l’allaitement ou du biberon.
Dans la majorité des cas, il disparaît avec la surelévation de la tete du lit pour dormir, l’apprentissage de la marche ou l’utilisation de lait épaissit.
Le RGO chez le bébé peut être cause de complications pulmonaire (avec le passage d’acide gastrique dans les poumons), provoquer des toux chroniques et parfois des malaises.
Il doit être surveillé par le pédiatre ou le médecin traitant sans pour autant paniquer. Seule une observation clinique rigoureuse permettra de faire la part entre un RGO dangereux ou « bénin ».

RGO, des causes précises

Les deux principales causes du RGO sont :

- La faiblesse musculaire du sphincter inférieur de l’œsophage dans 80% des cas. Il ne joue plus son rôle anti-reflux.
- La hernie hiatale qui se caractérise par une remontée d’une partie de l’estomac de l’abdomen vers le thorax.

Les facteurs favorisants et aggravants du RGO

Le RGO peut être favorisé par la grossesse (de part les modifications anatomiques propre à celle-ci) et la consommation de produits tels que le café, l’alcool, les aliments riches matières grasses et le chocolat.
A noter que certains médicaments sont aussi en cause comme les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), la morphine et les oestroprogestatifs (pilule contraceptive).

Les traitements efficaces

Le traitement du RGO permet d’améliorer la qualité de vie des personnes atteintes.
Il repose en premier lieux sur le respect de règles hygiéno-diététiques :

- Un régime en cas de surpoids
- Eviter les pantalons trop serrés
- L’arrêt de consommation d’alcool, de tabac et d’aliments gras et caloriques
- Dormir la tête un peu surélevée et éviter la sieste juste après le repas

A cela s’ajoute des traitements médicaux efficaces :

- Les anti-acides : à base d’aluminium et de magnésium, ils diminuent l’acidité dans l’estomac
- Les pansements gastriques : ils déposent une fine pellicule sur la paroi de l’œsophage et le protège de l’acidité.
- Les Inhibiteurs de la Pompe à Proton (IPP) :  ce traitement est de loin le plus efficace. Il empêche la production d’acide par l’estomac.

Dans le cadre des hernies hiatales ou de causes plus rares, une chirurgie peut être réalisée si le traitement médical se révèle inefficace.

Un suivi par son médecin traitant est souhaité en cas de RGO car il permet d’adapter le traitement rapidement à l’évolution des symptômes de la maladie. Dans des cas compliqués, un suivit par un gastro-entérologue est nécessaire.

Tristan Delory
(Validé  par le Dr Jean Marc Bouzeran)


17-05-2008



Santé - Grossesse - Couples - Sport
Nutrition - Esthétique - Addictologie...

Autres articles

  Reconnaître et réagir face à un AVC ?
Alzheimer, des mots pour le dire
Hepatite C : Il est urgent d'agir !
DMLA : quand elle trouble la vision des seniors
La goutte
Les solitudes en France
La grippe saisonnière en questions : Conseils et vidéo
Quelques tests pour la maladie d'Alzheimer
Tout sur l'hydratation
Médicaments sous haute Surveillance !
 
PUBLICITE
Accueil | Qui sommes nous ? | Charte déontologique | Partenaires | Contactez-nous | Mentions légales | Plan du site

Addictologie | Allergies | Analyses | Couples & sexualité | Droit & santé | Encyclopédie | Esthétique | Fiches santé | Forum santé
Glossaire | Grossesse | Médicaments | Nutrition | Psychologie | Sport | Tests santé | Santé

TOUTES LES INFORMATIONS CONTENUES DANS CE SITE SONT INFORMATIVES. EN AUCUN CAS ELLES NE REMPLACENT UNE CONSULTATION CHEZ VOTRE MEDECIN
Réalisation Profileo Medicalorama