Medicalorama votre site santé
>> Accueil
  >> Inscrivez-vous à la Newsletter
SANTE Sante GROSSESSE Grossesse THERAPIES Thérapies MEDICAMENTS Médicaments NUTRITION Nutrition PSYCHO Psycho COUPLES Séxualite couples SPORT Sport BOUTIQUES Boutiques santé FORUM

Hygiène de vie du sportif
Jeux olympiques

Nutrition et sport

Traumatologie du sport

Disciplines sportives

Hygiène de vie du sportif

Le sport pour tous

Rubriques santé
Addictologies

Allergies

Analyses

Couples

Encyclopédie

Esthétique

Fiches santé

Forum

Grossesse

Guide médical du voyageur

Kesako

Médicaments

Nutrition

Psychologie

Sport

Symptomes

Tests santé

Thérapies alternatives

Urgences

Vos droits

Votre santé



Rechercher un médecin



Sportifs : pourquoi faire un stage en altitude ?

Sportifs : pourquoi faire un stage en altitude ?

Tous les deux ans, avant les grandes compétitions de football (championnat d’Europe des nations, coupe du monde), l’équipe de France part en stage préparatoire en altitude à Tignes. Cela n’est pas une spécificité du footballeur, de nombreux sportifs profitent des stages en altitude. Ainsi de nombreux athlètes vont profiter d’installations sportives créées en altitude (par exemple à Font Romeu). Quel bénéfice les sportifs peuvent espérer de ces stages préparatoires en altitude?

Sportifs : pourquoi faire un stage en altitude ?

Comment l’altitude entraîne t-elle des modifications sur les capacités physiques ?

Plus on s’éloigne du centre de la terre et donc plus on monte en altitude, moins la pression atmosphérique est forte. Cette baisse de la pression atmosphérique entraîne une baisse de la pression en oxygène qui a pour conséquence une baisse de l’oxygénation des poumons puis du sang. En réponse à cette hypoxie, l’organisme va mettre en route une série de réactions permettant une adaptation. On constate l’existence de 3 phases : une phase initiale courte durant quelques jours, puis une phase intermédiaire durant quelques semaines (appelée « acclimatation ») et enfin une adaptation à long terme (appelée « adaptation »).

Que se passe t-il à l’arrivée en altitude ?

    * La fréquence respiratoire s’accroît (hyperventilation) afin d’augmenter l’apport en oxygène.
    * Le débit cardiaque et la fréquence cardiaque  augmentent.
    * Cette phase nécessite 2 à 4 jours.

Que se passe t-il lors de l’acclimatation ?

    * Il persiste une hyperventilation
    * Le débit cardiaque et la fréquence cardiaque redeviennent normaux mais le débit cardiaque maximal et la fréquence cardiaque maximale sont diminués.
    * Le nombre de globules rouges augmente rapidement au début puis lentement, c’est ce que l’on appelle une polyglobulie. Cette polyglobulie est due à la stimulation de la sécrétion d’érythropoïétine (couramment appelée EPO) par l’hypoxie.
    * Lors de séjours prolongés, il y a augmentation du nombre de capillaires musculaires.
    * Cette phase nécessite 3 à 4 semaines.

Conséquences de l’altitude sur la pratique sportive

    * Diminution de la VO2max (ou consommation maximal d’oxygène)
    * Diminution de la performance musculaire
    * Au total, il y a diminution des performances des activités physiques en endurance

Quelles sont les conséquences lors du retour au niveau de la mer ?

    * Persistance d’une polyglobulie pendant quelques semaines
    * Persistance d’une augmentation de l’hématocrite et de la concentration en hémoglobine pendant quelques semaines
    * Au total, durant quelques jours voire quelques semaines (jusqu’à 7 semaines), il y a amélioration des capacités de traitement de l’oxygène (extraction, transport, délivrance aux muscles) avec pour conséquences des possibles améliorations des facteurs d’endurance (vo2 max) et des performances sportives en endurance.
    * Attention ! Pendant quelques jours, aux environs du 10ème jour après le retour au niveau de la mer, il existe une baisse des performances. Il convient donc de savoir bien placer le retour au niveau de la mer par rapport aux échéances sportives.
    * Ces meilleures performances sportives font partie de l’ensemble de raisons pour lesquelles les sportifs partent plusieurs semaines en stage préparatoire en altitude avant le début d’une saison ou bien avant une grande compétition comme le fait l’équipe de France de football.

Le séjour en altitude entraîne des effets bénéfiques possibles. Cependant l’altitude diminue les performances physiques et sportives. L’idéal est donc de s’entraîner en moyenne altitude (vers 1000 ou 1200 mètres) et de dormir en haute altitude (au dessus de 1500 mètres voire 2000 mètres ou plus). Pour être bénéfique le séjour en altitude doit être suffisamment long et bien placé dans le planning du sportif. 

Dr Fabrice KUHN
Médecin du sport


29-05-2008



Santé - Grossesse - Couples - Sport
Nutrition - Esthétique - Addictologie...

Autres articles

  Fitness : Plateformes oscillantes ou vibrantes
Faire du sport lorsqu’il fait froid
Sportifs, exprimez le félin qui est en vous !
Les troubles digestifs du sportif
Période de fêtes et sport
La fin de saison sportive
Le poids de forme
Le cardio fréquencemètre
Sport : Le surentrainement
Courir à jeun
 
PUBLICITE
Accueil | Qui sommes nous ? | Charte déontologique | Partenaires | Contactez-nous | Mentions légales | Plan du site

Addictologie | Allergies | Analyses | Couples & sexualité | Droit & santé | Encyclopédie | Esthétique | Fiches santé | Forum santé
Glossaire | Grossesse | Médicaments | Nutrition | Psychologie | Sport | Tests santé | Santé

TOUTES LES INFORMATIONS CONTENUES DANS CE SITE SONT INFORMATIVES. EN AUCUN CAS ELLES NE REMPLACENT UNE CONSULTATION CHEZ VOTRE MEDECIN
Réalisation Profileo Medicalorama