Medicalorama votre site santé
>> Accueil
  >> Inscrivez-vous à la Newsletter
SANTE Sante GROSSESSE Grossesse THERAPIES Thérapies MEDICAMENTS Médicaments NUTRITION Nutrition PSYCHO Psycho COUPLES Séxualite couples SPORT Sport BOUTIQUES Boutiques santé FORUM

Traumatologie du sport
Jeux olympiques

Nutrition et sport

Traumatologie du sport

Disciplines sportives

Hygiène de vie du sportif

Le sport pour tous

Rubriques santé
Addictologies

Allergies

Analyses

Couples

Encyclopédie

Esthétique

Fiches santé

Forum

Grossesse

Guide médical du voyageur

Kesako

Médicaments

Nutrition

Psychologie

Sport

Symptomes

Tests santé

Thérapies alternatives

Urgences

Vos droits

Votre santé



Rechercher un médecin



Luxation antero interne d’épaule

Luxation antero interne d’épaule

Une luxation d’épaule est un « déboîtement » de l’articulation de l’épaule. C’est-à-dire que la tête de l’humérus (os du bras) sort de son emplacement dans la cavité glénoïde (partie de l’omoplate normalement articulée avec l’humérus). Il existe plusieurs types de luxation de l’épaule : la plus fréquente est la luxation antérieure ou antéro interne de l’épaule, la luxation postérieure (la tête de l’humérus passe en arrière de la cavité glénoïde) et la luxation inférieure (la tête de l’humérus passe en dessous de la cavité glénoïde).
Dans cet article, nous ne parlerons que de la luxation antérieure, les autres luxations moins fréquentes nécessitent systématiquement un séjour aux urgences.

Luxation antero interne d’épauleComment se luxe-t-on l’épaule ?

On peut se luxer l’épaule de deux façons :

- soit après un choc violent (le plus souvent):
o chute sur la main ou sur le coude (vélo, ski, moto, équitation,…)
o choc direct antéro postérieur

- soit après un traumatisme modéré en cas d’instabilité de l’épaule (après luxations récidivantes) : le mouvement en cause est la rotation externe du bras (shoot au handball, smash au tennis…)

Quels sont les signes ?

- douleur importante de l’épaule
- impotence fonctionnelle totale (impossibilité totale d’utiliser l’épaule et le bras)
- signe de l’épaulette ou coup de hache externe (disparition du galbe de l’épaule)
- comblement du sillon delto pectoral (la tête de l’humérus passe en avant de l’omoplate et fait disparaître le sillon entre le muscle pectoral et le muscle deltoïde (muscle du galbe de l’épaule)


Quels examens faire ?

- avant tout il vérifier l’absence de complications :

o palpation du pouls au poignet et recherche de lésion vasculaire qui serait une extrême urgence
o recherche de lésion neurologique : recherche de déficit de sensibilité de l’épaule et du bras qui constitue aussi une urgence

- radiographies de l’épaule qui confirment le diagnostic et recherchent une fracture osseuse associée

Quel traitement ?

Le traitement de la luxation antéro interne d’épaule est la réduction avec ou sans anesthésie générale. Plusieurs méthodes de réduction existent :

- traction : le patient est allongé sur le dos, on exerce une traction lente et progressive du bras en gardant la paume orientée vers le ciel
- avec une chaise : le patient est assis le bras luxé reposant sur le dossier de la chaise au niveau du creux axillaire, coude fléchi à 90°. On exerce alors une traction douce vers le bas, en légère rotation externe

Une fois la réduction obtenue, on immobilise le bras coude au corps pendant 3 semaines. Après la fin de l’immobilisation, il faudra faire des séances de rééducation.

Les complications

- atteinte vasculaire : urgence thérapeutique : la réduction doit être effectuée immédiatement
- atteinte neurologique : déficit de sensibilité du galbe de l’épale et /ou du bras
- fracture associée nécessitant un avis chirurgical
- risque de rupture des tendons de la coiffe des rotateurs (tendons de l’épaule) : nécessite un examen à la fin de l’immobilisation
- récidive et instabilité de l’épaule

Que faire en pratique sur le terrain ?

- on fait le diagnostic
- on immobilise l’épaule en mettant le bras en écharpe coude au corps
- on transfert aux urgences où sont réalisées radios et réduction
- on doit tenter une réduction sur le terrain si disparition du pouls au niveau du poignet mais il faudra faire une radio post réduction
- on peut tenter une réduction sur le terrain si on est loin de tout mais il faudra faire une radio post réduction

La luxation de l’épaule est la plus fréquente des luxations. On risque tous de rencontrer un blessé ayant une épaule luxée. Le diagnostic est souvent évident, l’épaule doit alors être immobilisée (le bras en écharpe), et le traitement doit être entrepris rapidement aux urgences. Parfois, lors de conditions exceptionnelles, on ne peut attendre les urgences et la réduction doit être pratiquée sur le terrain mais elle devra être suivie d’une immobilisation et d’un bilan radiologique.

Dr Fabrice Kuhn


06-05-2008



Santé - Grossesse - Couples - Sport
Nutrition - Esthétique - Addictologie...

Autres articles

  La rééducation de l'entorse latérale de cheville.
Les pathologies méniscales
Les entorses du genou
Que faire en cas de perte de connaissance sur le terrain?
Conduite à tenir devant un traumatisme du rachis cervical
Conduite à tenir devant un traumatisme occulaire
La trousse médicale sur le terrain de sport
Conduite à tenir en cas d’accidents sur le terrain
Conduite à tenir devant un traumatisme cranien
Les crampes du sportif
 
PUBLICITE
Accueil | Qui sommes nous ? | Charte déontologique | Partenaires | Contactez-nous | Mentions légales | Plan du site

Addictologie | Allergies | Analyses | Couples & sexualité | Droit & santé | Encyclopédie | Esthétique | Fiches santé | Forum santé
Glossaire | Grossesse | Médicaments | Nutrition | Psychologie | Sport | Tests santé | Santé

TOUTES LES INFORMATIONS CONTENUES DANS CE SITE SONT INFORMATIVES. EN AUCUN CAS ELLES NE REMPLACENT UNE CONSULTATION CHEZ VOTRE MEDECIN
Réalisation Profileo Medicalorama