Medicalorama votre site santé
>> Accueil
  >> Inscrivez-vous à la Newsletter
SANTE Sante GROSSESSE Grossesse THERAPIES Thérapies MEDICAMENTS Médicaments NUTRITION Nutrition PSYCHO Psycho COUPLES Séxualite couples SPORT Sport BOUTIQUES Boutiques santé FORUM

Ostéo - Kiné
Sophrologie - Hypnose

Ostéo - Kiné

Autres Thérapies

Massages

Homéopathie

Thermalisme - Thalasso

Rubriques santé
Addictologies

Allergies

Analyses

Couples

Encyclopédie

Esthétique

Fiches santé

Forum

Grossesse

Guide médical du voyageur

Kesako

Médicaments

Nutrition

Psychologie

Sport

Symptomes

Tests santé

Thérapies alternatives

Urgences

Vos droits

Votre santé



Rechercher un médecin



Lombalgie : quand les vertèbres lombaires souffrent

Lombalgie : quand les vertèbres lombaires souffrent

Tout individu souffre au moins une fois dans sa vie d’un mal de dos. Dans une société de plus en plus sédentaire, les individus restent assis trop souvent, ce qui est bien souvent néfaste pour le dos.

Lombalgie : quand les vertèbres lombaires souffrent


















La colonne vertébrale est le pilier du corps humain puisqu’il retient tout le buste. Il est donc important d’y faire attention sinon des lombalgies, parfois handicapantes, peuvent se déclarer. Explications.

Qu’est-ce qu’une lombalgie ?

La colonne vertébrale, également appelée rachis, correspond à l’alignement de plusieurs petits os, les vertèbres. Elles sont distinguées en 3 groupes : les 7 vertèbres cervicales (au niveau du cou), les 12 vertèbres thoraciques ou dorsales (reliées aux côtes), les 5 vertèbres lombaires, le sacrum et le coccyx. Toutes ces vertèbres s’articulent entre elles pour permettre le mouvement du buste qu’elles soutiennent entièrement. Entre chaque vertèbre, du cartilage fibreux, qui a la forme d’un disque, sert d’amortisseur.
Les nerfs passent dans les vertèbres par des trous appelés trous de conjugaison situés de part et d’autre de la vertèbre.
La moelle épinière se trouve au sein de la colonne vertébrale.
La lombalgie correspond à une douleur dans la région lombaire (c’est-à-dire dans le bas du dos). La lombalgie est dite aiguë lorsqu’elle dure moins d’un mois et chronique lorsqu’elle se prolonge au-delà de 3 mois. Elle est alors répétitive et entrecoupée de périodes de rémission.
Il faut la différencier de la sciatique (ou lombo-sciatique), qui elle se caractérise par une vive douleur le long du trajet du nerf sciatique, le long de la face externe de la jambe.

Causes de la lombalgie

La lombalgie est une affection courante de la colonne vertébrale. Des mauvaises positions quotidiennes peuvent la provoquer. Elle est alors bénigne. Un retour à des positions appropriées fait disparaître la douleur.
La lombalgie peut avoir des origines et des conséquences beaucoup plus importantes : soulever un poids beaucoup trop lourd pour sa constitution peut provoquer un lumbago autrement appelé « tour de reins ». Il s’agit d’une lombalgie aiguë qui correspond à l’altération d’un disque intervertébral.
L’arthrose vertébrale est l’inflammation des disques intervertébraux. La douleur est chronique parce qu’elle est généralement due à une position répétée ou un traumatisme ancien. Chapitre mal structuré il faut faire l’énumération des causes peut-être juste un problème de mise en page
La hernie discale se manifeste lorsqu’un nerf traversant une vertèbre est écrasé. La douleur est intense.
Chez les personnes âgées, l’organisme produit parfois des formations osseuses anormales au niveau des lombaires.
Celles-ci se soudent et limitent ainsi la mobilité de la colonne vertébrale. Il s’agit d’une hyperostose vertébrale ankylosante.
Enfin, les déformations de la colonne vertébrale telles que la scoliose, la lordose et la cyphose, sont généralement à l’origine de lombalgie.

Traitement médical

Lorsque la douleur est trop intense, il est conseillé d’aller consulter rapidement son médecin traitant. L’examen clinique détermine l’origine du mal et la situation exacte de la lombalgie. Il cherchera à distinguer une douleur inflammatoire d’une douleur mécanique. La première se manifeste même au repos tandis que la seconde a lieu essentiellement au cours de mouvements. Le médecin s’intéressera également à la profession exercée : certains métiers sont plus « à risque » en ce qui concerne les lombalgies. Les ouvriers en bâtiments, les déménageurs ou tout individu exerçant une profession physique est susceptible de développer une lombalgie.
Un examen physique sera ensuite pratiqué : il consiste en la recherche de raideurs, d’une contracture anormale, et de douleurs provoquées (le médecin fera faire certains mouvements spécifiques à son patient pour déterminer la localisation exacte de la lombalgie).
Une radiographie est rarement prescrite : elle ne permet pas d’établir un diagnostic précis puisque la lombalgie est inflammatoire. La position des vertèbres peut être normale chez une personne souffrant d’une lombalgie.
Le soin de la lombalgie consiste essentiellement en l’administration d’anti-douleurs (paracétamol) et d’anti-inflammatoires.
Dans le cadre de lombalgies chroniques, la kinésithérapie est nécessaire. Le médecin peut dans ce cas prescrire des corticoïdes.
Si la lombalgie est due à une compression des nerfs entre les vertèbres ou à une tumeur, une intervention chirurgicale est alors envisageable afin de faire disparaître les symptômes.

Prévention de la lombalgie

La lombalgie est le plus souvent liée à des problèmes positionnels. Adopter certains réflexes et quelques habitudes permettent de l’éviter. La surcharge pondérale est à l’origine de nombreuses complications physiques dont font parti les lombalgies. Ainsi, faire attention à son poids permet de limiter les risques. De même, prendre l’habitude de bien se tenir en toutes circonstances soulage énormément le dos : il doit toujours rester le plus droit possible. Pour soulever une charge lourde, il faut bien se placer : s’accroupir pour prendre l’objet, le placer contre son ventre, les bras tendus et se lever en gardant le dos bien droit. Pratiquer une activité physique régulière telle que le jogging, le cyclisme et la natation fortifie les muscles du dos qui est alors plus résistant aux chocs. Muscler sa sangle abdominale permet de soulager ses lombaires.
Enfin, il faut éviter de porter des chaussures à hauts talons trop souvent : ils augmentent la courbure du dos en créant un déséquilibre des vertèbres lombaires.

La colonne vertébrale permet de maintenir le buste. Son rôle est primordial. Il est important d’en prendre soin. Quelques précautions permettent de la préserver et d’éviter de générer des douleurs et des pathologies.

Sophie Noachovitch
(Validé par le Dr Frédéric Amarger)

Contact utile :

Site de la lombalgie et du mal de dos : www.lombalgie.fr


07-05-2008



Santé - Grossesse - Couples - Sport
Nutrition - Esthétique - Addictologie...

Autres articles

  Pourquoi les douleurs perdurent ?
Pourquoi tombons-nous malades ?
Programme d’exercices à domicile pour l’articulation temporo-mandibulaire
L’importance de s’asseoir en indien pour prévenir les douleurs lombaires
Ce qu’il faut savoir sur le pied
L’influence des yeux dans les douleurs cervicales
Comprendre l’ostéopathie
Ostéopathie : L’ entorse de cheville
Vous n’êtes pas seul(e) à souffrir d’incontinence urinaire
La capsulite d’épaule
 
PUBLICITE
Accueil | Qui sommes nous ? | Charte déontologique | Partenaires | Contactez-nous | Mentions légales | Plan du site

Addictologie | Allergies | Analyses | Couples & sexualité | Droit & santé | Encyclopédie | Esthétique | Fiches santé | Forum santé
Glossaire | Grossesse | Médicaments | Nutrition | Psychologie | Sport | Tests santé | Santé

TOUTES LES INFORMATIONS CONTENUES DANS CE SITE SONT INFORMATIVES. EN AUCUN CAS ELLES NE REMPLACENT UNE CONSULTATION CHEZ VOTRE MEDECIN
Réalisation Profileo Medicalorama