Medicalorama votre site santé
>> Accueil
  >> Inscrivez-vous à la Newsletter
SANTE Sante GROSSESSE Grossesse THERAPIES Thérapies MEDICAMENTS Médicaments NUTRITION Nutrition PSYCHO Psycho COUPLES Séxualite couples SPORT Sport BOUTIQUES Boutiques santé FORUM

Ostéo - Kiné
Sophrologie - Hypnose

Ostéo - Kiné

Autres Thérapies

Massages

Homéopathie

Thermalisme - Thalasso

Rubriques santé
Addictologies

Allergies

Analyses

Couples

Encyclopédie

Esthétique

Fiches santé

Forum

Grossesse

Guide médical du voyageur

Kesako

Médicaments

Nutrition

Psychologie

Sport

Symptomes

Tests santé

Thérapies alternatives

Urgences

Vos droits

Votre santé



Rechercher un médecin



Ce qu’il faut savoir sur le pied

Ce qu’il faut savoir sur le pied

Contrairement à ce que l’on peut penser, le pied n’est pas le point de départ dans l’analyse de la posture et beaucoup de professionnels de la santé font fausse route dans leur analyse. Par conséquent, beaucoup trop d’individus portent des semelles plantaires alors que ce n’est pas nécessaire.

D’ailleurs, les recherches démontrent que les populations qui marchent nu pied sont celles qui présentent le moins de problème de pied! Le fait d’avoir un pied plat ou un pied creux n’est pas une indication pour le port de semelle plantaire.

Ce qu’il faut savoir sur le pied

Le pied est d’abord et avant tout une structure sensitive qui reçoit des informations provenant de l’appui plantaire mais également de capteurs céphaliques tels que l’œil, le vestibule et le système manducateur (mâchoire et dent). Son rôle sensitif est aussi important que son rôle mécanique.

Le pied fait parti d’une chaîne proprioceptive ouverte entre les capteurs céphaliques et le capteur plantaire. La posture est d’abord déterminée par les informations reçues par les capteurs céphaliques. Par exemple, le maintien du regard horizontal met en branle des réflexes complexes sur le plan oculo-moteur et vestibulaire.

Toute mauvaise interprétation par le cerveau entraîne une compensation posturale soit de la tête ou de tout ce qui est en-dessous.

Le pied est donc l’autre bout de la chaîne qui reçoit les contraintes mécaniques et sensitives causées par les compensations posturales provenant du haut.
C’est à cause de troubles posturaux provenant du haut que l’appui plantaire change. Donc, si une personne présente un blocage mécanique du bassin ou de la hanche, la mécanique du membre inférieur en sera affectée avec une compensation du pied.
Il y a donc beaucoup de fasciite plantaire, d’épine de Lenoir et de tendinite du tendon d’Achille qui proviennent d’une dysfonction du bassin et de la hanche.

Ensuite, le problème d’appui retourne la balle vers le haut avec les troubles d’appui plantaire que l’on connaît très bien qui peuvent engendrer des problèmes d’axe sur le membre inférieur et sur le rachis. Par conséquent, certains groupes musculaires seront sollicités davantage et des contraintes inhabituelles se feront sur certaines articulations, d’où l’apparition d’usure et d’arthrose.

Donc, au-delà de l’aspect mécanique du pied qu’il ne faut surtout pas négliger, il ne faut pas oublier le rôle sensitif du pied qui reçoit les informations provenant du haut et qui ajuste la posture et l’équilibre par son rôle proprioceptif.

Après l’analyse et la correction des dysfonctions provenant du haut, la personne pourra avoir recours à des semelles plantaires s’il persiste un problème d’appui plantaire.

S’il s’agit de pieds plats, des exercices de renforcement de l’arche plantaire sont fortement recommandés, par exemple, la personne, pieds nus,  essaie d’agripper au sol une serviette avec ses orteils.

De plus, des semelles (exerciseurs plantaires) sont recommandées ou des souliers avec un bon soutien de l’arche plantaire interne. Finalement, une prise de conscience de la répartition normale de l’appui plantaire peut aussi vous aider.
La personne doit prendre conscience que l’appui plantaire devrait être prépondérant sur la face postéro-externe du talon, la partie extérieur du pied et sur la tête des métatarsiens.

S’il s’agit d’un pied creux, la personne devrait éviter de porter des souliers à talon haut. D’ailleurs, les souliers à talon haut ne sont jamais indiqués pour qui que ce soit car ils engendrent à long terme, une rétraction du mollet et du fascia plantaire qui peuvent conduite à une fasciite plantaire et à l’épine de Lenoir. De plus, la personne avec un pied creux devrait faire attention de ne jamais porter de chaussures trop courtes.

Conseils et recommandations

Assurez-vous de ne pas avoir de verrues plantaires sous le pied, d’induration ou de douleurs palpatoires. Si c’est le cas, il faut absolument que vous corrigiez ce problème ou demandiez à un professionnel qualifié de le faire sinon, vous aurez un déséquilibre postural.
Votre cerveau inconscient va obligatoirement modifier votre appui plantaire pour éviter l’appui sur la zone douloureuse ou infectieuse.

Massez vos pieds régulièrement dans votre bain. C’est la partie du corps qui est le plus mis à l’épreuve dans une journée et c’est souvent celle dont on se préoccupe le moins.

Sébastien Plante, physiothérapeute et ostéopathe
www.sebastienplante.com 


21-02-2011



Santé - Grossesse - Couples - Sport
Nutrition - Esthétique - Addictologie...

Autres articles

  Pourquoi les douleurs perdurent ?
Pourquoi tombons-nous malades ?
Programme d’exercices à domicile pour l’articulation temporo-mandibulaire
L’importance de s’asseoir en indien pour prévenir les douleurs lombaires
Ce qu’il faut savoir sur le pied
L’influence des yeux dans les douleurs cervicales
Comprendre l’ostéopathie
Ostéopathie : L’ entorse de cheville
Vous n’êtes pas seul(e) à souffrir d’incontinence urinaire
La capsulite d’épaule
 
PUBLICITE
Accueil | Qui sommes nous ? | Charte déontologique | Partenaires | Contactez-nous | Mentions légales | Plan du site

Addictologie | Allergies | Analyses | Couples & sexualité | Droit & santé | Encyclopédie | Esthétique | Fiches santé | Forum santé
Glossaire | Grossesse | Médicaments | Nutrition | Psychologie | Sport | Tests santé | Santé

TOUTES LES INFORMATIONS CONTENUES DANS CE SITE SONT INFORMATIVES. EN AUCUN CAS ELLES NE REMPLACENT UNE CONSULTATION CHEZ VOTRE MEDECIN
Réalisation Profileo Medicalorama