Medicalorama votre site santé
>> Accueil
  >> Inscrivez-vous à la Newsletter
SANTE Sante GROSSESSE Grossesse THERAPIES Thérapies MEDICAMENTS Médicaments NUTRITION Nutrition PSYCHO Psycho COUPLES Séxualite couples SPORT Sport BOUTIQUES Boutiques santé FORUM

Ostéo - Kiné
Sophrologie - Hypnose

Ostéo - Kiné

Autres Thérapies

Massages

Homéopathie

Thermalisme - Thalasso

Rubriques santé
Addictologies

Allergies

Analyses

Couples

Encyclopédie

Esthétique

Fiches santé

Forum

Grossesse

Guide médical du voyageur

Kesako

Médicaments

Nutrition

Psychologie

Sport

Symptomes

Tests santé

Thérapies alternatives

Urgences

Vos droits

Votre santé



Rechercher un médecin



Prévenir et soigner la scoliose

Prévenir et soigner la scoliose

La colonne vertébrale est le pilier du buste humain. Il maintient toute la structure osseuse du tronc qui a pour but de protéger les organes internes. Lorsqu’elle est lésée, elle ne remplit plus parfaitement son rôle. La scoliose est l’une des pathologies qui peuvent l’atteindre.

Prévenir et soigner la scolioseLa scoliose est une déformation structurale évolutive de la colonne dans les trois plans de l'espace :

• plan frontal (vue de face) : c'est l'incurvation mesurée par l'angle de Cobb,
• plan horizontal : c'est la rotation vertébrale qui s'accompagne d'une gibbosité visible à l'examen clinique,
• plan sagittal (vue de profil) : c'est l'hyperlordose (cambrure), le dos plat, voire le dos creux.

La composante sagittale est généralement la première à apparaître. Ce peut être la plus préoccupante

Qu’est-ce qu’une scoliose ?

La colonne vertébrale est constituée d’une succession de vertèbres (7 cervicales, 12 dorsales, 5 lombaires, sacrum et coccyx). Elle effectue 4 courbures : la première est vers l’avant au niveau du cou, la lordose cervicale physiologique, la seconde vers l’arrière au niveau de la cage thoracique, on parle de cyphose dorsale puis à nouveau une lordose au niveau des lombaires et enfin une cyphose sacrée.
Mais la colonne vertébrale ne fait aucune déviation sur les côtés et elle reste entièrement verticale sur ce plan  Dans le cadre d’une scoliose, le rachis dévie latéralement et peut créer une bosse appelée gibbosité.
Celle-ci est créée par la rotation progressive des vertèbres : la colonne vertébrale déviant vers la droite ou vers la gauche, chaque vertèbre qui constitue cette déviation va peu à peu se tourner sur elle-même afin de suivre la courbure. La scoliose conduit l'individu qui en est atteint à « pencher » vers le côté vers lequel dévie la colonne. Mais en dehors de cet aspect inesthétique, la scoliose peut avoir des répercussions sur les organes internes : la mauvaise position de tout le buste peut exercer des pressions sur les poumons voire même sur le cœur : se produisent des insuffisantes respiratoires et des problèmes cardiovasculaires. Des douleurs peuvent aussi se produire, elles sont assimilables à des douleurs rhumatismales.

Attitude scoliotique et « vraie » scoliose

Il est important pour les parents de savoir distinguer une scoliose à proprement parler, c’est-à-dire une déformation de la colonne vertébrale, d’une attitude scoliotique car le traitement n’est pas le même.
L’attitude scoliotique consiste en une habitude posturale inadéquate du patient. En fait, le plus souvent, l’enfant se tient mal : la mauvaise position assise à l’école conditionne l’enfant dans une certaine position qu’il ne quitte plus une fois rentré à la maison. Mais cette mauvaise habitude, même si elle n’est pas bonne en soi pour la santé du dos, n’entraîne habituellement pas de vraie scoliose.
L’attitude scoliotique peut être également due à une asymétrie dans la longueur des jambes. Ainsi, le buste penche vers le côté de la jambe plus courte. Les hanches peuvent aussi être en cause. Il n’y a de remaniement osseux que dans la scoliose vraie.
La scoliose, quant à elle, est la déformation proprement dite de la colonne vertébrale. Elle apparaît généralement chez le petit enfant avant 6 ans. Elle est même parfois décelable avant 1 an. Elle évolue par stade. La première correspond à une période de sommeil de la scoliose. Elle existe mais ne se manifeste pas encore sur la position et sur la santé de l’enfant.
La scoliose est diagnostiquée vers 6 ans et ses complications peuvent apparaître jusqu’à la puberté.

La scoliose est mesurable : la déviation latérale peut être plus ou moins importante. En dessous de 20 degrés, la scoliose n'est pas grave et a généralement peu de chances d’évoluer. Mais lorsqu’elle dépasse 30 degrés, la scoliose peut continuer d’évoluer vers des angles plus importants qui peuvent s’avérer  dangereux pour l’organisme.
L’origine de la scoliose peut être très difficile à établir. Dans 70% des cas, la scoliose est dite idiopathique, c’est-à-dire qu’elle s’est déclenchée spontanément sans cause particulière.


Prévenir et soigner la scoliose - suite...

21-05-2008



Santé - Grossesse - Couples - Sport
Nutrition - Esthétique - Addictologie...

Autres articles

  Pourquoi les douleurs perdurent ?
Pourquoi tombons-nous malades ?
Programme d’exercices à domicile pour l’articulation temporo-mandibulaire
L’importance de s’asseoir en indien pour prévenir les douleurs lombaires
Ce qu’il faut savoir sur le pied
L’influence des yeux dans les douleurs cervicales
Comprendre l’ostéopathie
Ostéopathie : L’ entorse de cheville
Vous n’êtes pas seul(e) à souffrir d’incontinence urinaire
La capsulite d’épaule
 
PUBLICITE
Accueil | Qui sommes nous ? | Charte déontologique | Partenaires | Contactez-nous | Mentions légales | Plan du site

Addictologie | Allergies | Analyses | Couples & sexualité | Droit & santé | Encyclopédie | Esthétique | Fiches santé | Forum santé
Glossaire | Grossesse | Médicaments | Nutrition | Psychologie | Sport | Tests santé | Santé

TOUTES LES INFORMATIONS CONTENUES DANS CE SITE SONT INFORMATIVES. EN AUCUN CAS ELLES NE REMPLACENT UNE CONSULTATION CHEZ VOTRE MEDECIN
Réalisation Profileo Medicalorama