Medicalorama votre site santé
>> Accueil
  >> Inscrivez-vous à la Newsletter
SANTE Sante GROSSESSE Grossesse THERAPIES Thérapies MEDICAMENTS Médicaments NUTRITION Nutrition PSYCHO Psycho COUPLES Séxualite couples SPORT Sport BOUTIQUES Boutiques santé FORUM
Rubriques santé
Addictologies

Allergies

Analyses

Couples

Encyclopédie

Esthétique

Fiches santé

Forum

Grossesse

Guide médical du voyageur

Kesako

Médicaments

Nutrition

Psychologie

Sport

Symptomes

Tests santé

Thérapies alternatives

Urgences

Vos droits

Votre santé



Rechercher un médecin



La migraine : comment la soigner ?

La migraine : comment la soigner ?

La migraine est une maladie très fréquente qui touche environ 10% de la population (des femmes dans 2/3 des cas). Elle peut apparaître dans l’enfance et a une composante héréditaire fréquente.

La migraine : comment la soigner ?

Les symptômes de la migraine

Elle est souvent déclenchée :

- par des facteurs psychiques : stress (ou relâchement après une période stressante), anxiété, soucis
- manque de sommeil et parfois excès de sommeil
- hormonaux : contraception orale mal adaptée, menstruation, ovulation, traitement hormonal substitutif. Souvent la grossesse arrête les migraines (dans 80% des cas). De même, la ménopause peut en diminuer la fréquence (après une phase initiale paradoxale d’aggravation).
- environnementaux : tabac, climat (baisse de la pression atmosphérique), certaines odeurs inhabituelles
- Alimentaires : jeûne, hypoglycémie, alcool (nocif par lui-même et parfois majoré par la présence de sulfites dans certains vins), chocolat (phénylethylamine), dérivés nitrés (bacon, salami), ou glutamate de sodium (certains aliments asiatiques).

Il s’agit d’une maladie évoluant par périodes et se distingue d’un mal de tête classique par sa durée, son intensité et son siège. En général, elle est localisée d’un seul côté (même si elle se bilatéralise parfois dans un second temps).
Elle est souvent pulsatile (rythmée par les battements cardiaques) et parfois aggravée par l’exercice physique.
Il s’y associe souvent des nausées et parfois des vomissements avec une intolérance à la lumière.

Il existe des formes avec aura. Il s’agit d’un phénomène neurologique annonciateur de migraine (parfois néanmoins les auras ne sont pas suivies de migraine) qui dure environ 15 ou 30 minutes. Les signes principaux sont :

- des effets visuels : éclairs, lignes verticales, dédoublement de la vue (diplopie)
- une perte de la vision temporaire en général partielle
- une grange fatigue
- des difficultés d’élocution

Il existe différentes explications aux mécanismes conduisant à la migraine : origine vasculaire (modification transitoire de la taille des vaisseaux du cerveau), chimique (par modificateur d’une molécule : la sérotonine) ou nerveuse (par stimulation du nerf trijumeau qui libérerait une molécule appelée substance P).
Il faut aussi distinguer les migraines de maux de tête classiques (céphalées) ayant d’autres causes : mauvaise correction de la vue, dentaire, sinusite, névralgie essentielle, hémorragie crânienne, fièvre, glaucome…

Prévenir et traiter la migraine

En prévention, il est conseillé de tenir un journal écrit des migraines afin que le médecin traitant ou le neurologue puisse aider le patient à trouver les facteurs favorisants les accès migraineux.

Pour traiter la migraine, il existe deux types de traitements : ceux des phases aigues et ceux qui traitent au long cours (traitement de fond).

Les médicaments prophylactiques (préventif d’une rechute ultérieure) sont prescrits aux gens qui souffrent de migraines fréquentes. Les plus fréquemment utilisé sont :

- les béta-bloquants et inhibiteurs calciques
- les antidépresseurs de la famille des tricycliques à faible dose
- la vitamine B2

Pour traiter une crise, il existe un long panel des médicaments possibles.
Tous les traitements seront plus efficaces si on les applique dès le début de la crise : plus une crise est prise en charge tôt, plus elle est facile à faire céder. En première intention, on commencera par des produits connus et courants comme l’aspirine, l’ibuprofène et le paracétamol (que l’on peut associer à de la codéine). On peut aussi prendre des anti-inflammatoires non stéroïdiens que le médecin peut injecter en intramusculaire en cas d’urgence ou de fortes nausées.
Si ces traitements ne sont pas suffisants, il faut passer à des médicaments spécifiques de la migraine et sur ordonnance : il s’agit des triptans qui sont très efficaces. Ils peuvent être ingérés ou absorbés par pulvérisation nasale ou même injecté par un stylo auto-piqueur (le patient peut alors s’injecter lui-même sa dose de triptan.
En dernier recours, on peut injecter en intraveineux un médicament encore plus puissant : l’ergotamine.

Il existe beaucoup d’autres approches (phytothérapie, homéopathie, relaxation…) qui peuvent parfois aider certains migraineux.

Nos conseils en cas de crise

Si vous êtes victime d’une migraine :

- allongez-vous au calme, dans une pièce sombre
- mettez-vous une compresse imbibée d’eau fraîche sur le front
- massez-vous le cuir chevelu
- exercez une vive pression sur les tempes
- commencez rapidement un traitement médical

Dr Arnaud Latrémouille


02-05-2008



Santé - Grossesse - Couples - Sport
Nutrition - Esthétique - Addictologie...

Autres articles

  Sidaction, soutenez la lutte
Accidents dus à l’altitude
Intoxication au monoxyde de carbone (CO)
Noyades : risques et prévention
Accidents domestiques : misez sur la sécurité !
Les signes de gravité en cas de fièvre
Le syndrome de Guillain-Barré
Le point sur les méningites
L’allaitement, urgence et complications
Le massage cardiaque externe
 
PUBLICITE
Accueil | Qui sommes nous ? | Charte déontologique | Partenaires | Contactez-nous | Mentions légales | Plan du site

Addictologie | Allergies | Analyses | Couples & sexualité | Droit & santé | Encyclopédie | Esthétique | Fiches santé | Forum santé
Glossaire | Grossesse | Médicaments | Nutrition | Psychologie | Sport | Tests santé | Santé

TOUTES LES INFORMATIONS CONTENUES DANS CE SITE SONT INFORMATIVES. EN AUCUN CAS ELLES NE REMPLACENT UNE CONSULTATION CHEZ VOTRE MEDECIN
Réalisation Profileo Medicalorama