Medicalorama votre site santé
>> Accueil
  >> Inscrivez-vous à la Newsletter
SANTE Sante GROSSESSE Grossesse THERAPIES Thérapies MEDICAMENTS Médicaments NUTRITION Nutrition PSYCHO Psycho COUPLES Séxualite couples SPORT Sport BOUTIQUES Boutiques santé FORUM
Rubriques santé
Addictologies

Allergies

Analyses

Couples

Encyclopédie

Esthétique

Fiches santé

Forum

Grossesse

Guide médical du voyageur

Kesako

Médicaments

Nutrition

Psychologie

Sport

Symptomes

Tests santé

Thérapies alternatives

Urgences

Vos droits

Votre santé



Rechercher un médecin



Infarctus du myocarde

Infarctus du myocarde

Infarctus du myocarde


Ils peuvent être très nombreux et différents, mais aussi absents notamment chez les diabétiques qui font parfois de infarctus sans douleur ni manifestation particulière.

La douleur typique est brutale en étau, au milieu du thorax, au niveau du sternum.  Elle peut se propager à la mâchoire et au bras gauche jusqu’au poignet. On rencontre aussi d’autres signes selon l’endroit de l’infarctus et sa taille : malaise, sueurs, douleur d’estomac ou syncope.

Que faire en cas de pareille douleur ?

Il est urgent d’appeler le SAMU (15) dès le début de la douleur : chaque minute compte dans la prise en charge. Il ne faut surtout pas hésiter à appeler au moindre : c’est le médecin régulateur qui décide du moyen qu’il déclenche (SAMU, SOS médecins, médecin de garde, ambulance privée ou pompiers).
En attendant les secours, il est important de rester au repos strict, allongé sur un lit ou un canapé sans faire aucun effort qui pourrait aggraver la situation. En l’absence d’allergie, le médecin du SAMU peut vous proposer de prendre un comprimé d’aspirine en attendant les secours.

Que font les secours ?

En cas d’infarctus du myocarde, les médecins urgentistes du SAMU confirment d’abord leur diagnostic en faisant un enregistrement de l’activité électrique du cœur : l’électrocardiogrammme. Parfois, ils s’aident également d’une prise de sang qu’ils font à votre domicile en dosant un enzyme cardiaque : la troponine.

Une fois que le diagnostic est établi, l’objectif est de déboucher cette artère coronaire. Pour cela il existe deux méthodes :

- la thrombolyse : on injecte, par une perfusion, un produit qui va détruire le thrombus. Le problème de ce traitement réside dans le nombre d’effets secondaires car il peut provoquer des saignements dans tout l’organisme (en particulier dans le cerveau)
- la coronarographie : elle se fait à l’hôpital ou en clinique. Le principe est de monter un petit cathéter dans les artères coronaires afin de dilater le thrombus.

On place parfois des stents qui sont des cylindres placés dans l’artère malade. L’inconvénient de cette méthode est qu’elle nécessite un plateau technique important.

Lorsque l’infarctus est pris en charge dans un délai très court, on peut retrouver une fonction  cardiaque normale après traitement d’où la nécessité absolue de composer le 15 dans la minute qui suit une douleur de ce type.

Dr Arnaud Latremouille


Page précédente...

31-08-2008



Santé - Grossesse - Couples - Sport
Nutrition - Esthétique - Addictologie...

Autres articles

  Sidaction, soutenez la lutte
Accidents dus à l’altitude
Intoxication au monoxyde de carbone (CO)
Noyades : risques et prévention
Accidents domestiques : misez sur la sécurité !
Les signes de gravité en cas de fièvre
Le syndrome de Guillain-Barré
Le point sur les méningites
L’allaitement, urgence et complications
Le massage cardiaque externe
 
PUBLICITE
Accueil | Qui sommes nous ? | Charte déontologique | Partenaires | Contactez-nous | Mentions légales | Plan du site

Addictologie | Allergies | Analyses | Couples & sexualité | Droit & santé | Encyclopédie | Esthétique | Fiches santé | Forum santé
Glossaire | Grossesse | Médicaments | Nutrition | Psychologie | Sport | Tests santé | Santé

TOUTES LES INFORMATIONS CONTENUES DANS CE SITE SONT INFORMATIVES. EN AUCUN CAS ELLES NE REMPLACENT UNE CONSULTATION CHEZ VOTRE MEDECIN
Réalisation Profileo Medicalorama