Medicalorama votre site santé
>> Accueil
  >> Inscrivez-vous à la Newsletter
SANTE Sante GROSSESSE Grossesse THERAPIES Thérapies MEDICAMENTS Médicaments NUTRITION Nutrition PSYCHO Psycho COUPLES Séxualite couples SPORT Sport BOUTIQUES Boutiques santé FORUM
Rubriques santé
Addictologies

Allergies

Analyses

Couples

Encyclopédie

Esthétique

Fiches santé

Forum

Grossesse

Guide médical du voyageur

Kesako

Médicaments

Nutrition

Psychologie

Sport

Symptomes

Tests santé

Thérapies alternatives

Urgences

Vos droits

Votre santé



Rechercher un médecin



Le massage cardiaque externe

Le massage cardiaque externe

Le cœur est un muscle particulier puisqu’il se contracte tout seul avec un rythme adapté aux besoins de l’organisme. Il agit comme une pompe et lorsque l’on fait un effort ou que l’organisme est agressé, il doit accélérer cette action de pompage afin d’apporter plus de sang donc d’oxygène et d’énergie.

Il est précieux car indispensable à très court terme et surtout unique contrairement à d’autres organes qui sont doublés afin de faillir au mauvais fonctionnement de l’un d’eux (reins ou poumons par exemple).

L'importance du massage cardiaque

Lorsqu’il s’arrête, il n’y a plus de circulation au bout de 2 à 3 secondes c’est l’arrêt cardiaque suivi de la mort en l’absence de tout geste de réanimation. On comprend alors facilement que si le cœur stoppe ses battements, il faut le remplacer et ce le plus vite possible. C’est ainsi qu’apparaît le massage cardiaque externe à la fin du 19 ème siècle.
Le fait d’appuyer sur le thorax (et donc sur le cœur) chasse le sang oxygéné du cœur vers les vaisseaux mais favorise aussi le retour du sang veineux (celui qui doit se recharger en oxygène) : on remplace alors la pompe sans que le cœur ne batte. Lorsque le massage est bien fait, on arrive à récupérer 20 % du débit habituel du cœur, ce qui est suffisant pour sauver le cerveau pendant plusieurs minutes.

Comment le réaliser ?

Le massage cardiaque doit être réalisé sur une victime en arrêt cardiaque (il peut être dangereux si le cœur fonctionne toujours) allongée sur un plan dur : sol ou planche (c’est pourquoi les secouristes disposent les victimes sur le sol lorsqu’ils constatent un arrêt cardiaque).
Le sauveteur se met alors à côté de la victime et joint ses deux mains l’une sur l’autre sur la partie inférieure du sternum (sous une ligne imaginaire qui relie les deux mamelons).

Ainsi disposé, le sauveteur appuie sur le thorax les bras tendus, en enfonçant de 4 à 5 centimètres le sternum à chaque compression. Le rythme est d’environ 100 par minute. Le massage doit être arrêté lors du bouche à bouche et repris immédiatement après la deuxième insufflation. Actuellement on recommande 30 massages pour deux insufflations.

Dr Arnaud Latremouille

Articles Connexes

La manoeuvre de Heimlich

Le défibrillateur cardiaque

La position latérale de sécurité

La trousse de secours

Les numéros d'urgence

Divers conseils dans notre rubrique URGENCES

 


06-10-2008



Santé - Grossesse - Couples - Sport
Nutrition - Esthétique - Addictologie...

Autres articles

  Nos conseils pour une baignade plus sûre
Sidaction, soutenez la lutte
Accidents dus à l’altitude
Intoxication au monoxyde de carbone (CO)
Noyades : risques et prévention
Accidents domestiques : misez sur la sécurité !
Les signes de gravité en cas de fièvre
Le syndrome de Guillain-Barré
Le point sur les méningites
L’allaitement, urgence et complications
 
PUBLICITE
Accueil | Qui sommes nous ? | Charte déontologique | Partenaires | Contactez-nous | Mentions légales | Plan du site

Addictologie | Allergies | Analyses | Couples & sexualité | Droit & santé | Encyclopédie | Esthétique | Fiches santé | Forum santé
Glossaire | Grossesse | Médicaments | Nutrition | Psychologie | Sport | Tests santé | Santé

TOUTES LES INFORMATIONS CONTENUES DANS CE SITE SONT INFORMATIVES. EN AUCUN CAS ELLES NE REMPLACENT UNE CONSULTATION CHEZ VOTRE MEDECIN
Réalisation Profileo Medicalorama