Medicalorama votre site santé
>> Accueil
  >> Inscrivez-vous à la Newsletter
SANTE Sante GROSSESSE Grossesse THERAPIES Thérapies MEDICAMENTS Médicaments NUTRITION Nutrition PSYCHO Psycho COUPLES Séxualite couples SPORT Sport BOUTIQUES Boutiques santé FORUM
Rubriques santé
Addictologies

Allergies

Analyses

Couples

Encyclopédie

Esthétique

Fiches santé

Forum

Grossesse

Guide médical du voyageur

Kesako

Médicaments

Nutrition

Psychologie

Sport

Symptomes

Tests santé

Thérapies alternatives

Urgences

Vos droits

Votre santé



Rechercher un médecin



La tuberculose dans le monde

La tuberculose dans le monde

Partout dans le monde, une nouvelle infection tuberculeuse a lieu chaque seconde. Le nombre de nouveaux cas explose dans plusieurs régions du globe. Dans les pays développés, la découverte d’un cas n’est pas rare, associée à des conditions socio-économiques précaires.

La tuberculose dans le monde

Toux, crachats parfois sanglants, fatigue extrême et sueurs sont quelques-uns des signes d’alerte. Le point sur cette affection, en hausse malgré l’existence de traitements efficaces.

Transmission par voie aérienne

L’agent infectieux responsable de la tuberculose, le bacille de Koch, est transmis par voie aérienne : il est contenu dans les sécrétions salivaires des personnes atteintes : la transmission a lieu en cas
- de contact avec les crachats
- lors de contacts rapprochés (micro-gouttelettes de salive)
A noter qu’une exposition de courte durée, comme dans le métro par exemple, est trop faible pour entrainer un risque important de contamination.

La tuberculose : une maladie encore fréquente

Les derniers chiffres de l’OMS analysent l’année 2006. Le nombre de nouveaux cas de tuberculose est estimé à 9,2 millions pour l’année 2006. La grande majorité des cas a lieu dans 3 régions :
- en Afrique
- en Asie du Sud-est
- et dans le Pacifique occidental
Le nombre de cas de tuberculose explose en Inde, Chine, Indonésie, Afrique du Sud et au Nigéria. La co-infection avec le VIH est également en hausse.

Au total, en 2006, 1,7 millions de personnes sont mortes de la tuberculose.

Tuberculose et VIH : aggravation mutuelle

La co-infection VIH et tuberculose progresse dans le tiers monde. Cette association est extrêmement meurtrière puisque le VIH, virus de l’immunodéficience humaine, entraine un déficit du système immunitaire et donc une plus grande vulnérabilité face à la tuberculose.


Objectifs de l’OMS

Un plan mondial a été lancé en 2006 : Stratégie Halte à la tuberculose. L’objectif est d’inverser la tendance et qu’à l’horizon 2015, l’incidence de la tuberculose (nombre de nouveaux cas par an) soit en baisse. Pour atteindre cet objectif, l’accent est mis sur la prévention, et sur l’amélioration de l’accès aux soins dans les régions défavorisées. La lutte contre la co-infection VIH-tuberculose est également une priorité.

Vaccination contre la tuberculose

Elle n’est plus obligatoire en France depuis 2006. Le vaccin contre la tuberculose reste conseillé au sein des populations à risque (originaire de pays d’endémie, statut socio-économique précaire).

Traitement de la tuberculose

Si les crachats émis contiennent des bacilles tuberculeux, le sujet est dit « bacillifère », c'est-à-dire qu’il transmet la maladie par ses crachats : l’isolement est donc maintenu tant que les crachats ne sont pas stériles. Ceux-ci sont en général réévalués par un examen bactériologique tous les 15 jours.

Le traitement de la tuberculose pulmonaire associe 4 antibiotiques, pour limiter l’émergence de résistance. En règle générale, un schéma de 6 mois est mis en place :

- pendant 2 mois, il s’agit d’une quadrithérapie (isoniazide, rifampicine, ethambutol, pyrazinamide), puis au terme de ces 2 mois si la réponse au traitement est bonne :

- le traitement est poursuivi par une bithérapie (isoniazide, rifampicine) pendant 4 mois, pour un total de 6 mois.

Ces antibiotiques sont à prendre le matin, en une seule prise par jour, tous les jours. Une bonne observance est cruciale pour éviter les échecs du traitement et la survenue d’une résistance bactérienne aux antibiotiques utilisés.

Mesures associées

Les personnes de l’entourage doivent être examinées par un médecin, et avoir une radiographie de thorax ainsi qu’une intra-dermo reaction à la tuberculine. En cas de tuberculose avérée, le traitement mis en place sera identique, mais dans certains cas il sera proposé une antibioprophylaxie pendant une durée plus courte.

Il s’agit d’une maladie présente sur la liste des maladies à déclaration obligatoire : le médecin ayant posé le diagnostic doit contacter le médecin de la DRASS pour signaler le cas, de manière bien entendu anonyme.

La tuberculose reste une grande cause mondiale de décès en 2009, malgré l’existence de stratégies thérapeutiques efficaces. Un plan mondial a été lancé par l’OMS pour inverser la tendance d’ici à 2015. La pauvreté et la durée de prise des médicaments sont les principales causes d’échec du traitement.

Christophe Coste
Validé par le Dr Frédéric Amarger


12-04-2009



Santé - Grossesse - Couples - Sport
Nutrition - Esthétique - Addictologie...

Autres articles

  Nouvelles médicales
Voyager enceinte
Des mots pour Alzeimer
Bien choisir sa crème solaire
Revue de presse médicale
Voyageurs : que déclarer aux douanes ?
Epidémie de grippe A (H1N1) : Rappels sur les mesures d’hygiène
Grippe A H1N1 (ex Grippe Porcine) : Informations détaillées
La tuberculose dans le monde
Hépatites en zone tropicale
 
PUBLICITE
Accueil | Qui sommes nous ? | Charte déontologique | Partenaires | Contactez-nous | Mentions légales | Plan du site

Addictologie | Allergies | Analyses | Couples & sexualité | Droit & santé | Encyclopédie | Esthétique | Fiches santé | Forum santé
Glossaire | Grossesse | Médicaments | Nutrition | Psychologie | Sport | Tests santé | Santé

TOUTES LES INFORMATIONS CONTENUES DANS CE SITE SONT INFORMATIVES. EN AUCUN CAS ELLES NE REMPLACENT UNE CONSULTATION CHEZ VOTRE MEDECIN
Réalisation Profileo Medicalorama